5-choses-a-eviter-de-dire-a-mon-banquier-2

5 choses à éviter de dire à mon banquier !

Si mon banquier se doit d’être à mon écoute et de me conseiller, mieux vaut éviter de lui dire certaines choses qui pourraient le braquer ou l’empêcher d’avoir confiance en mes projets ! La preuve en cinq phrases qu’il serait préférable de ne pas prononcer :

Il est bien sûr possible de demander une augmentation de découvert autorisé. Mais pour que votre banquier accepte, soyez raisonnable et assurez-vous de pouvoir rapidement combler ce découvert.

« Je garde mes économies sous mon matelas. C’est plus sûr. »

Non seulement vous risquez de braquer votre banquier en remettant en cause ses compétences, mais vous prenez aussi un gros risque en cas de cambriolage ! Plus sérieusement, le coût de la vie étant de plus en plus important, l’argent gardé sous votre matelas aura moins de valeur au fil du temps.

« Je paie des agios tous les mois, ai-je droit à une carte de fidélité ? »

C’est bien tenté ! Mais votre demande sera à tous les coups refusée !

« Si mon entreprise ne marche pas, pas de souci, je déposerai le bilan ! »

Comment votre banquier peut-il accepter de vous aider dans votre création d’entreprise si vous ne croyez pas vous-même en votre projet ? Allez, on se relève les manches, on s’investit et on se motive !

« Dès que j’ai signé mon prêt immobilier, je démissionne. »

Avant de vous faire signer un prêt, votre banquier doit s’assurer que vous serez capable de le rembourser. Lui annoncer votre future démission est très certainement le meilleur moyen de voir votre demande de prêt refusée.

Partager Tweeter Envoyer Partager