500000 euros perdus pour les vergers de cerisiers de Fougerolles

Le gel de la semaine dernière a dévasté les cerisiers de Fougerolles (Haute-Saône). Le producteur Philippe Gallaire a fait le tour de ses vergers et a déclaré que «tout est gelé. Il n’y a aucune garantie; jusqu’au début du mois de mai, il peut encore geler, même si cette semaine est plus chaude. Ce ne est pas encore terminée. »

Mercredi, des techniciens de la Chambre d’Agriculture de Haute-Saône et des élus de la FDSEA ont visité les vergers de cerisiers pour évaluer les dégâts. 90% des fleurs sont détruites, soit une perte de plus de 500.000 euros [598,747 USD] pour les producteurs pour la saison 2021.

Selon Nicolas Lemercier, président de la coopérative fruitière de Fougerolles, «les 500 000 euros [598,747 USD] le seuil a été dépassé. 300 à 400 tonnes de cerises (production normale) à 80 centimes, 8×5 = 40, sans oublier la valeur locale du kirsch. Je pense que nous sommes au-delà de 500.000 euros [598,747 USD] en pertes. »

Les productions de cerises sont complémentaires dans ce domaine, de sorte que les producteurs ne sont pas éligibles aux fonds de catastrophe agricole. «Si vous produisez du lait aux côtés des cerises, par exemple, vous ne pouvez pas vous qualifier car vous n’atteignez pas 13% de pertes. La production de cerises est complémentaire de la production principale qui peut être du lait ou de la viande », explique Thierry Chalmin, président de la Chambre d’agriculture de Haute-Saône. «Nous demandons que le seuil de 13% soit ramené à 10% par exemple, pour les cas particuliers comme celui de Fougerolles. Cela devrait aider quelques producteurs supplémentaires à se qualifier. »

Source: francebleu.fr
Photo: © Radio France – Jean-François Fernandez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *