À surveiller alors que l’Irlande accueille la France dans les Six Nations féminines

Les Six Nations féminines devraient organiser un affrontement alléchant lors de la troisième manche ce week-end, mais cela n’impliquera pas l’Angleterre.

Au lieu de cela, l’équipe de Simon Middleton doit s’asseoir et regarder l’Irlande et la France se battre à Donnybrook avec une place en finale sur la ligne.

Ayant déjà assuré leur passage en toute sécurité à cette confrontation, le concours de ce week-end pourrait s’avérer une bonne mission de dépistage pour l’Angleterre avant le concours très important du 24 avril.

Alors, quels sont les joueurs à surveiller du point de vue de l’Angleterre?

Beibhinn Parsons (Irlande)

La femme du moment.

Beibhinn Parsons est l’une des étoiles montantes les plus rapides du jeu avec seulement neuf apparitions aux tests, toutes avant son 20e anniversaire.

Puissante, rapide et agile, Parsons est un cauchemar pour tout joueur adverse et elle a montré tous ses superbes attributs avec une performance gagnante du Joueur de la ronde lors de la victoire 45-0 contre le Pays de Galles le week-end dernier, dans laquelle elle en a marqué deux. essaie.

Si l’Irlande atteignait la finale, Parsons devra bénéficier de beaucoup d’attention.

🏆 @FranceRugby remportant le Grand Chelem en 2018?
👀 Le superbe retour de Scotlandteam contre la France en 2020?

💭 Quel est votre souvenir #WomensSixNations préféré? pic.twitter.com/QLaYkWe5K9

– Women’s Six Nations (@ Womens6Nations) 16 avril 2021

Caroline Boujard (France)

L’aile Caroline Boujard a montré à quel point elle était une menace lors du match d’ouverture de son pays contre le Pays de Galles dans les Six Nations de cette année, marquant un tour du chapeau de 14 minutes en première période.

Possédant vitesse et accélération, Boujard est également une penseuse rapide sur le terrain, qu’elle a affiché avec son premier score – repérant un écart que d’autres ont peut-être manqué et le convertissant en une opportunité d’essayer.

Si l’Angleterre se heurte à elle en finale, ils seront avisés de porter une attention particulière à ses exploits.

Ciara Griffin (Irlande)

Alors que l’arrière Eimear Considine et la demi-mouche Hannah Tyrell sont tous deux capables de feux d’artifice, après avoir combiné trois essais lors de la victoire contre le Pays de Galles, c’est le capitaine qui fait le travail le plus discret.

Véritable leader à la n ° 8, Ciara Griffin a été sélectionnée 34 fois par son pays et elle a livré à la fois en attaque et en défense le week-end dernier.

Avec le ballon en main, elle a enregistré 73 mètres sur dix portées et, sans elle, elle a effectué un décalage et effectué six plaqués.

Bien que les noms des stars puissent vous achever, Griffin est occupé à les balayer et l’Angleterre serait bien avisée de planifier pour elle si l’Irlande se qualifiait pour la finale.

Pauline Bourdon (France)

La demi de mêlée française Pauline Bourdon peut commencer sur le banc contre l’Irlande, mais attendez-vous à ce que la militante expérimentée ait un impact important si elle est appelée avant un retour probable au XV le week-end prochain.

Métronomique dès le départ, Bourdon est non seulement une experte des coups de pied en jeu ouvert ou avec des pénalités et des conversions, mais elle est aussi l’une des joueuses les plus créatives de France.

Si une attaque s’est formée, neuf fois sur dix Bourdon y a joué un rôle et l’annulation de ses capacités de meneur de jeu contribuerait grandement à arrêter la France en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *