Airbus ne licenciera pas de personnel en Allemagne, en France ou au Royaume-Uni

Personne ne doit être limogé en France, en Allemagne et en Grande-Bretagne

Airbus a déclaré jeudi qu’il serait en mesure d’éviter les licenciements forcés en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne alors que l’avionneur européen se remet des retombées de Covid-19 sur les voyages aériens.

La situation du personnel en Espagne, autre site de production du constructeur aéronautique, est encore incertaine car les pourparlers avec les syndicats ont commencé plus tard qu’ailleurs, a-t-il déclaré.

« A ce moment, et grâce à l’efficacité de toutes les mesures sociales déployées jusqu’à présent, Airbus ne voit pas la nécessité de mettre en œuvre des licenciements forcés en France, en Allemagne et au Royaume-Uni », a-t-il précisé, ajoutant toutefois que cela dépendait du « déploiement réussi. des mesures de mobilité interne en cours. « 

À la fin du mois de juin, l’entreprise avait annoncé qu’elle prévoyait de supprimer environ 15 000 emplois dans le monde, soit 11 pour cent de sa main-d’œuvre totale.

La société a déclaré que les coupes étaient dues à la pandémie, qui avait déclenché la « crise la plus grave » que l’industrie ait jamais connue.

Il a ajouté à l’époque que l’aide gouvernementale pourrait contribuer à réduire le nombre de licenciements.

Plus tôt jeudi, le syndicat allemand des métallurgistes IG Metall a déclaré qu’il était parvenu à un accord avec la direction d’Airbus pour éviter des milliers de licenciements forcés dans la plus grande économie d’Europe.

Airbus avait précédemment annoncé son intention de supprimer environ 5100 postes sur ses 55000 en Allemagne, mais l’accord signifie que personne ne sera obligé de quitter l’entreprise avant la fin de 2023.

Au contraire, les réductions seront réalisées par le biais de licenciements volontaires et de réductions d’heures, a déclaré le syndicat.

« Les menaces de licenciements ne sont plus sur la table », a déclaré le directeur régional d’IG Metall, Daniel Friedrich, dans un communiqué.

Il a ajouté qu’un « marathon de négociations de plusieurs mois » s’était terminé par une décision en faveur de « solutions intelligentes plutôt que de licenciements ».

Il comprend la prolongation du programme de congé à durée réduite jusqu’à la fin de 2021.

« La décision de la direction d’Airbus d’exclure les licenciements forcés est un énorme soulagement pour nous tous », a déclaré Holger Junge, chef du comité d’entreprise d’Airbus.

S’exprimant lors d’une conférence de presse jeudi, M. Junge a noté que des emplois avaient été sauvés malgré le «immense» coup économique subi par Airbus l’année dernière.

Airbus, et le secteur de l’aviation dans son ensemble, a été durement touché par la crise des coronavirus et l’effondrement des transports aériens qui en a résulté, enregistrant une perte nette de 1,1 milliard d’euros (1,3 milliard de dollars) pour 2020.

Airbus supprime 15000 emplois pour faire face à la «  crise la plus grave  » de l’aviation

© 2021 AFP

Citation: Airbus dit ne pas licencier du personnel en Allemagne, en France ou au Royaume-Uni (2021, 4 mars) récupéré le 4 mars 2021 sur https://techxplore.com/news/2021-03-airbus-wont-staff-germany-france .html

Ce document est soumis au droit d’auteur. En dehors de toute utilisation équitable à des fins d’étude ou de recherche privée, aucune partie ne peut être reproduite sans l’autorisation écrite. Le contenu est fourni seulement pour information.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *