allocations-familiales-comment-ca-marche-2

Allocations familiales, comment ça marche ?

Coup de pouce financier orchestré par la Caf – Caisse d’Allocations Familiales – elles sont versées sans conditions de ressources à tous les ménages ayant au moins deux enfants à charge. Tout ce qu’il faut savoir sur ces aides.

Ou plutôt l’absence de conditions ! Les allocations familiales sont universelles, elles sont versées à tous les ménages qui déclarent au moins deux enfants de moins de 20 ans à charge. Le plus dur est donc d’avoir et d’élever ses enfants !

Aucune condition de ressources n’est exigée pour toucher les allocations familiales. Et les démarches sont très simples :

  • Si je ne bénéficie pas de la moindre aide de la Caf au moment de déclarer mon deuxième enfant, j’aurai simplement un formulaire à remplir,
  • Si je touche déjà des aides – type APL par exemple – une photocopie de mon livret de famille suffira pour déclencher les « allocs », et afin de justifier que je viens bien d’avoir mon deuxième enfant.

Bien sûr, pour toucher les aides de l’État, je dois justifier que j’habite bien en France de manière légale et régulière.

Les sommes versées au titre des allocations familiales

Les montants des allocations familiales se composent de deux éléments :

  • Un versement de base,
  • Des majorations.

C’est donc l’arrivée du deuxième enfant qui déclenche le versement des allocations familiales. Chaque mois, je pourrai donc toucher 129,35 euros. Avec le nombre d’enfants à charge, le montant des aides publiques augmente aussi : 295,05 euros pour 3 enfants et 460,77 euros à l’arrivée du quatrième. Ensuite, chaque enfant supplémentaire donne droit à 165,72 euros au titre des allocations familiales.

En règle générale, la distribution des allocations accompagne la croissance des enfants à charge jusqu’à 20 ans. Mais attention : un autre palier est à prendre en compte au moment de leur 14ème anniversaire ! Il permet le déclenchement d’une majoration (+ 64,67 euros) des allocations familiales. Deux cas de figure :

  • La famille est composée de deux enfants seulement. L’aîné ne bénéficiera d’aucune majoration à ses 14 ans. En revanche, son frère ou sa soeur permettra à ses parents de toucher une petite rallonge,
  • La famille est composée de plus de deux enfants. Chacun d’eux donnera droit à une majoration des aides familiales lorsqu’il aura 14 ans.

Des allocations familiales compensées pour les plus de 20 ans

Si des enfants de plus de 20 ans qui habitent chez leurs parents peuvent être maintenus dans le foyer fiscal, ils ne donnent plus droit aux allocations familiales.

Pour compenser la disparition de ces aides, la Caf prévoit une allocation forfaitaire de 81,78 euros par mois. Pour y prétendre, le ménage et le jeune doivent remplir deux conditions :

  • L’enfant majeur habite toujours dans le foyer familial et est considéré comme « enfant à charge »,
  • Cet enfant ne touche pas de revenu professionnel mensuel supérieur à 893,25 euros net,
  • La famille doit avoir touché les allocations familiales pour trois enfants au moins dans le mois précédant les 20 ans du jeune.

Attention : le forfait compensatoire n’est versé que pendant une année, jusqu’aux 21 ans de l’enfant concerné !