Altom reçoit la première commande de trains à hydrogène en France

Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Grand Est et Occitanie en France ont signé la première commande de trains bi-mode électrique-hydrogène en France. Agissant pour le compte des quatre régions, SNCF Voyageurs a passé commande auprès d’Alstom pour les 12 premiers trains bi-mode électrique-hydrogène (plus deux rames optionnelles) de la gamme Coradia Polyvalent pour Régiolis, développée par Alstom. Le contrat représente un montant total de près de 190 millions d’euros (226 millions de dollars américains).

Coradia Polyvalent H2

Cette commande officielle française de trains à hydrogène est le fruit de deux années d’efforts conjoints des différentes parties prenantes du projet. Le train bi-mode électrique-hydrogène Coradia Polyvalent répond aux exigences du réseau ferré diversifié français et a une autonomie allant jusqu’à 600 km (373 miles) sur des tronçons de chemin de fer non électrifié. T

Le train de 72 m à quatre voitures a une capacité totale de 218 sièges et les mêmes performances dynamiques et le même niveau de confort que la version bi-mode électrique-diesel.

Près de 400 trains bi-mode électrique-thermique et tout électrique Coradia Polyvalent ont été commandés par les régions françaises depuis 2011. Le développement et la fabrication des trains Coradia Polyvalent assurent plus de 2 000 emplois en France pour Alstom et ses fournisseurs. Six des 15 sites d’Alstom en France sont impliqués dans le projet: Reichshoffen (Bas-Rhin) pour la conception et l’assemblage, Ornans (Doubs) pour les moteurs, Le Creusot (Saône-et-Loire) pour les bogies, Tarbes (Hautes-Pyrénées) pour chaînes de traction et développement de la propulsion hydrogène, Villeurbanne (Rhône) pour l’électronique embarquée et Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) pour la conception.

La France a tout ce dont elle a besoin pour devenir un champion de l’hydrogène: le gouvernement français est pleinement engagé à concrétiser cette ambition. Nous couvrirons 47 millions d’euros de coûts de développement pour le premier train régional à hydrogène de France. Je me réjouis que ce soutien ait permis aux quatre régions partenaires de confirmer leur commande pour les 14 premiers trains.

—Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux transports, ministère français de la Transition écologique

Le 1er avril, Alstom a annoncé l’acquisition d’Helion Hydrogen Power. Filiale à 100% d’AREVA Energies Renouvelables, Helion est spécialisée dans les piles à combustible de forte puissance, complétant ainsi l’expertise d’Alstom dans la technologie de l’hydrogène.

A l’issue de la transaction, la société, rebaptisée ALSTOM Hydrogène SAS, deviendra une filiale à 100% d’Alstom. Alstom reste engagé auprès de ses fournisseurs actuels pour assurer le bon déroulement des offres et projets en cours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *