Assurance-vie : quand et comment effectuer des versements ?

Pour alimenter mon contrat d’assurance-vie, suis-je obligé de payer des primes régulièrement ? Le total annuel de mes primes doit-il atteindre un montant minimum ? Comment dois-je m’y prendre pour effectuer des versements ? Réponses.

Une fois souscrit, mon contrat d’assurance-vie est alimenté par des versements et/ou des prélèvements sur mon compte bancaire, appelés primes. Lors de la signature du contrat, je choisis l’un des rythmes de paiement des primes suivants :

  • le versement libre,
  • le versement périodique,
  • la prime unique.

Option 1 : le versement libre

Avec cette option, je suis libre d’alimenter mon assurance-vie lorsque je le souhaite. Je peux tout à fait, par exemple, ne payer aucune prime durant plusieurs années. En ce qui concerne le montant des primes, certains assureurs imposent un minimum (par exemple, cinquante euros).

J’ai la possibilité d’instaurer un versement périodique automatique, à tout moment. Je peux ensuite y mettre fin, sans payer de frais.

Option 2 : le versement périodique

En optant pour cette option, je m’engage à payer de manière régulière des primes d’un certain montant (par exemple, cinquante euros chaque mois).

Si je rate une échéance de paiement, mon assureur m’enverra une lettre recommandée avec accusé de réception, dans les 10 jours qui suivent la date d’échéance. Je dois régler mon versement en retard dans les 40 jours suivant l’envoi de cette lettre. Autrement, mon assureur aura le droit de résilier mon contrat d’assurance-vie.

Option 3 : la prime unique

La dernière option consiste à verser une prime unique lors de la souscription du contrat. Par la suite, je ne peux plus alimenter mon assurance-vie. Pour investir plus d’argent, je n’ai donc pas d’autre choix que de souscrire un autre contrat d’assurance-vie.

Même en ayant choisi un rythme de versement libre, je dois m’acquitter de frais obligatoires de manière régulière.

Quel que soit mon rythme de paiement des primes, je dois m’acquitter de frais obligatoires, selon des modalités indiquées dans mon contrat. Il s’agit des frais suivants :

  • les frais de dossier, à régler lors de la souscription du contrat,
  • les frais d’entrée, à régler lors de la souscription du contrat, puis à chaque versement ou bien de manière périodique (le montant de ces frais dépend alors de la fréquence et du montant de mes versements),
  • les frais de gestion, à régler de manière périodique,
  • les frais d’arbitrage, à payer lorsque je transfère des sommes d’une unité de compte à une autre.

Les moyens de paiement des primes

Pour payer des primes, je dispose des moyens de paiement classiques (à condition que mon assureur les autorise) :

  • le prélèvement automatique depuis un compte bancaire,
  • le virement,
  • le paiement par chèque,
  • le dépôt d’espèces.