Axa prévoit une hausse du ratio de solvabilité comme le confirme la prévision XL

PARIS (Reuters) – Axa a déclaré qu’il s’attend à ce que son ratio de solvabilité augmente encore au deuxième trimestre, l’assureur français ayant confirmé mardi ses prévisions 2021 pour l’unité d’assurance centrée sur les entreprises XL, qui a été durement touchée par la pandémie COVID-19 l’année dernière.

Le deuxième plus grand assureur d’Europe après l’Allemagne Allianz a déclaré que son ratio de solvabilité, qui mesure la force du capital selon les règles de mesure des risques de l’Union européenne, était de 208% à la fin du mois de mars, en hausse de 8 points par rapport à la fin de 2020.

« Nous nous attendons à ce que notre ratio de solvabilité continue d’augmenter au deuxième trimestre », a déclaré le directeur général d’Axa, Etienne Bouas-Laurent, à la presse après la publication de ses résultats par l’assureur.

Axa a également déclaré que XL était sur la bonne voie pour atteindre son objectif de résultat sous-jacent de 1,2 milliard d’euros (1,44 milliard de dollars) en 2021 après avoir enregistré une perte de 1,4 milliard d’euros l’année dernière.

« La hausse des prix est très forte », a déclaré Bouas-Laurent interrogé sur les performances de XL.

Axa a enregistré une baisse de 3% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, avec un chiffre d’affaires en baisse de 4% en assurance de dommages et de 4% en assurance vie et épargne.

L’assureur, qui fait toujours face à des litiges liés aux coronavirus concernant des réclamations pour interruption d’activité en France, a refusé de dire combien d’argent il avait mis de côté pour couvrir les risques judiciaires.

Bouas-Laurent a déclaré que certaines provisions faisaient partie des 1,5 milliard d’euros d’Axa comptabilisés l’année dernière en tant que réclamations pour interruption d’activité et annulations d’événements en raison de la pandémie.

Les actions d’Axa, qui a déclaré l’année dernière qu’elle continuerait de rationaliser ses activités en vendant des actifs au cours des prochaines années dans le but d’augmenter les rendements, ont gagné 21,43% depuis le début de 2021.

(1 USD = 0,8321 euro)

(Reportage de Matthieu Protard; Édité par Jonathan Oatis et Alexander Smith)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *