Bébé : les dépenses à prévoir avant la naissance

Entre le mobilier pour la chambre, les biberons, les rendez-vous médicaux et les vêtements de grossesse de la future maman, mieux vaut avoir anticipé les frais liés à l’arrivée de bébé.

Nul doute qu’attendre un enfant représente un budget conséquent. Avant même l’arrivée de bébé, vous devrez faire de nombreux achats pour être bien équipé à la sortie de la maternité. Parmi les incontournables figurent :

  • Une chambre complète : un lit (entre 50 et 250 euros), une table à langer (60 euros), une commode (à partir de 60 euros)…
  • Du mobilier annexe : une chaise haute (environ 100 euros), un parc (à partir de 50 euros)…
  • Du matériel pour les sorties : une poussette (à partir de 200 euros), un siège de voiture (à partir de 50 euros), une écharpe de portage (40 euros)…
  • Tout ce qu’il faut pour manger : des biberons (5 euros l’unité), un stérilisateur (20 euros)…
  • L’équipement pour la toilette : une baignoire (20 euros), un thermomètre de bain (5 euros)…
  • Les premiers vêtements (entre 10 et 20 euros le body).
  • Des jouets et des doudous pour l’éveil : un hochet (5 euros), un mobile (20 euros)…

La liste des équipements est longue et le budget que vous consacrerez à ces achats variera considérablement en fonction de certains critères :

  • Si vous attendez votre premier enfant, vos dépenses seront plus importantes car vous ne possèderez aucun équipement.
  • Les accessoires de marque coûtent bien entendu plus cher que les « premiers prix » ou que le matériel d’occasion. Ainsi, si vous souhaitez acheter une poussette dernier cri, il pourra vous en coûter plus de 1 000 euros. Mais il existe des poussettes à moins de 300 euros en grandes surfaces, voire gratuites si vous vous tournez vers une maman qui n’en a plus besoin.
  • Vos proches pourront vous aider à vous équiper en vous donnant du matériel dont ils ne se servent plus ou en vous faisant des cadeaux, notamment par le biais d’une liste de naissance.
  • Enfin, en fonction de vos revenus, vous pourrez peut-être bénéficier de la prime à la naissance délivrée par la Caf. Un coup de pouce financier qui soulagera votre porte-monnaie.

Une grande partie du budget consacré à l’arrivée prochaine du bébé servira à équiper sa chambre.

L’achat d’équipement lié à l’arrivée prochaine du bébé ne sera pas votre seul poste de dépenses pendant la grossesse. En effet, une partie du budget devra être consacrée à la future maman !

Très vite, des vêtements de grossesse lui seront nécessaires pour être plus à l’aise. Comptez entre 30 et 40 euros pour un pantalon, 20 euros pour un tee-shirt à manches longues, 25 euros pour une robe et 35 euros pour un pull. Si elle souhaite donner le sein à son bébé, elle devra aussi acheter au moins deux soutiens-gorge d’allaitement (entre 15 et 50 euros l’unité).

La future maman aura aussi certainement besoin d’acheter des crèmes et des soins pour soulager son corps… ou tout simplement pour se faire plaisir ! Le tube de crème anti-vergetures, indispensable, coûte entre 10 et 20 euros.

Enfin, durant la grossesse, trois échographies sont prévues. Les tarifs conventionnés par la Sécurité sociale sont de 48,35 euros pour la première (remboursée à 70 %), 81,92 euros pour la deuxième (remboursée à 70 %) et 73,99 euros pour la troisième (prise en charge à 100 %). Mais les dépassements d’honoraires sont fréquents et certains spécialistes facturent 150 euros l’échographie. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, mieux vaut vous renseigner sur les tarifs avant de consulter.

Au total, entre le budget consacré au futur bébé et celui qui sera utile à maman, comptez au moins 2 000 euros de dépenses avant la naissance. Souvenez-vous cependant que ce budget est très variable et que vous n’êtes pas obligé de tout acheter neuf.

Après la naissance, les dépenses continueront, notamment pour tout ce qui concerne l’alimentation (environ 60 euros de lait puis 150 euros de petits pots par mois) et les couches (35 euros par mois). N’oubliez pas non plus de prévoir une enveloppe pour faire garder bébé après votre congé parental. Nounou, assistance maternelle, crèche… Vous aurez le choix entre plusieurs modes de garde, et plusieurs aides financières !

Tarifs donnés à titre indicatif – septembre 2015

Partager Tweeter Envoyer Partager