Tribunal. Le braqueur cache la méthadone entre ses fesses et mord les policiers

C’est un homme au profil étonnant : il s’exprime bien, parle calmement et reconnaît les faits. Son problème concerne sa profonde addiction à l’héroïne. « Le manque est quelque chose d’affreux », confie le prévenu, aux juges. Dimanche dernier, pour se procurer sa « dose », il a tenté de braquer un bureau de tabac avec un couteau. Quelques minutes plus tard, les policiers sont parvenus à l’interpeller et le placer en garde à vue.

Il emprunte un couteau au snack

Les faits se sont déroulés aux alentours de 14 h 30, quai Vieil-Picard à Besançon. L’homme…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *