Coronavirus: héros un jour… éboueurs toujours, les remerciements du premier confinement ne sont pas revenus en Auvergne

Pour cette « saison II » du confinement, les gens vont au travail, les enfants à l’école. La circulation est presque celle d’un temps normal. Sauf qu’entre les vacations dodo-boulot-dodo, il manque les sas de décompression.

Alors quand un camion de collecte de déchets met au pas un conducteur pressé, le coup de gueule part facilement.

« C’est redevenu comme avant : on est ceux qui gênent le trafic »

Il ne faut pas plus d’une dizaine de minutes, dans le sillage d’un camion de Clermont métropole,…

Lire la suite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *