combien-coute-lembauche-dun-jardinier-2

Combien coûte l'embauche d'un jardinier ?

Je n’ai pas le temps de m’occuper de mon bout de jardin. Et si j’embauchais un jardinier pour qu’il s’occupe de mon lopin d’herbe ? En plus, je pourrais le payer avec le Cesu comme salarié à domicile.

Attention à ne pas confondre : un jardinier n’est pas un paysagiste ! Je dois donc m’assurer que les « petits » travaux d’entretien sont bien des actions de « jardinage ».

Car ce métier est très encadré et correspond à des interventions très précises. Un jardinier peut :

  • Taille et élaguer des arbres,
  • Débroussailler des buissons,
  • Désherber une prairie,
  • Retirer les déchets laissés par une tonte ou la coupe d’un arbre,
  • Mettre à niveau une haie,
  • Entretenir et arroser des plantes et du gazon,
  • Lutter contre les taupes dans un jardin.

En hiver, un jardinier peut même s’occuper de déneiger les accès à mon domicile.

Compter environ 30 euros de l’heure pour un jardinier

Une fois que j’ai abordé les travaux à faire pour que mon jardin garde son standing, je dois faire faire des devis à des entreprises de jardinage. En général, il faut compter environ trente euros de l’heure.

Le prix facturé par le jardinier peut varier en fonction du travail demandé et de l’allure de mon jardin. Je risque de payer plus cher si toutes les interventions se font au sommet des arbres… A l’inverse, tondre une pelouse devrait être moins onéreux, sauf si le terrain est en pente ou peuplé d’obstacles. Les autres critères tiennent aux horaires et à la fréquence des travaux que je demande.

Le jardinage est un service à la personne, place au CESU

Si les taches demandées correspondent bien à la définition du jardinage, elles entrent dans la catégorie des services à la personne. Donc le particulier employeur bénéficie des avantages de ce statut et peut payer son salarié avec un Chèque Emploi Service Universel (Cesu).

Le premier avantage du Cesu est la simplicité. Un clic sur le site www.cesu.urssaf.fr suffit pour déclarer son jardinier. Pas de problème de fiche de paie, ni de calculs compliqués. Les cotisations sont déterminées par l’Urssaf directement. Comme employeur, je suis seulement tenu de respecter le Code du Travail en signant un vrai contrat à mon salarié.

L’autre avantage est fiscal. L’employeur qui paye un jardinier avec le Cesu peut bénéficier d’une réduction d’impôt de 50% de l’ensemble salaire-cotisations. Si je remplis certaines conditions, je peux même être exonéré des cotisations de Sécurité sociale.

Côté employé, le Cesu est un gage de sécurité puisque c’est l’Urssaf qui s’occupe de tout.