Combien investir en bourse ?

Avant d’ouvrir un compte-titres ordinaire ou un plan d’épargne en actions, je dois définir combien je vais investir. Cette décision dépend bien évidemment de mon épargne, mais aussi d’autres facteurs.

La première règle que je dois respecter est de ne pas investir tout mon argent en bourse. Étant donné son caractère volatile, une chute brutale pourrait emporter toutes mes économies. Il est sage de n’investir qu’environ 20% de mon épargne dans mon compte-titres ou mon PEA.

Il faut ensuite me pencher sur les frais de courtage et de garde pratiqués par mon courtier. Les premiers, prélevés à chaque fois que je passe un ordre d’achat ou de vente, représentent en moyenne 0,5% du montant de la transaction, avec un minimum de 10 euros, d’après une étude de l’Autorité des marchés financiers.

La proportion de ces frais augmente avec le nombre d’ordres annuels. Je dois donc m’assurer que la plus-value que je touche en faisant un aller-retour (un ordre d’achat puis un ordre de vente) est supérieure à la commission.

Par exemple : j’achète 40 actions d’une même société à 20 euros l’unité, soit 800 euros. Je décide de les revendre quelques jours plus tard, alors que le cours a progressé de 5%. Ma plus-value brute est alors de 40 euros. Mais pour chaque ordre passé (un pour l’achat, l’autre pour la vente), mon courtier m’a prélevé 10 euros. Mon gain n’est donc que de 20 euros. Et tout cela avant impôts.

Les frais de garde sont quant à eux prélevés annuellement. Ils sont calculés selon deux facteurs : le nombre de lignes qui composent mon portefeuille et la valeur globale de celui-ci. Il vaut donc mieux que je limite le nombre d’actions différentes si mon capital est trop peu conséquent. Pour les couvrir, je devrai donc soit gagner beaucoup, soit investir plus.

Plus je passerai d’ordres, plus mon courtier sera heureux.

L’idéal est de commencer avec un pécule de 2 000 euros minimum. Je pourrais ainsi faire face aux frais sans problème et mes plus-values seront plus conséquentes, si je choisis bien mes investissements.

Par ailleurs, si je ne dois pas trop éparpiller mon épargne pour éviter des frais de garde trop élevés et des gains trop faibles, il est tout de même nécessaire que je diversifie un minimum mon portefeuille. Pour un budget de 2 000 euros, investir dans quatre ou cinq valeurs différentes est un bon compromis. Cela me permet d’amortir mes pertes en cas de chute brutale d’un cours. Si je ne sais pas exactement combien miser sur chacune de ces valeurs, je peux diviser mon argent en parts égales.

Je peux m’assurer un départ plus confortable si j’investis au moins 5 000 euros , sans forcément miser sur un plus grand nombre de valeurs. Je cours alors le risque de perdre plus d’argent, mais les gains seront multipliés d’autant en cas de hausse des cours.