question-1629723

Consommation : comment réduire mon empreinte écologique ?

Mon « empreinte écologique », c’est la quantité de ressources naturelles que sollicite mon mode de vie. Pour exercer une pression moins grande sur ma planète, je peux tenter de modifier ma manière de consommer. Voici quelques pistes à suivre.

Différentes astuces permettent de consommer moins d’électricité. Parmi elles :

  • Ne pas laisser branchés mes ordinateurs ou téléphones lorsqu’ils sont complètement chargés,
  • Privilégier les heures creuses pour utiliser les appareils électriques : le kilowatt-heure coûte moins cher entre 22h et 6h du matin,
  • Choisir des appareils consommant peu d’électricité (pour cela, je regarde leur étiquette),
  • Couper mon réfrigérateur lorsque je pars en vacances,
  • Limiter ma consommation d’eau chaude,
  • Optimiser le chauffage de mon logement (si j’utilise des radiateurs électriques).

Je diminue ma consommation d’eau

Là aussi, les techniques sont nombreuses :

  • Je pense à couper l’eau dans mon logement lorsque je m’absente pour plusieurs jours,
  • Je favorise les douches aux bains (les premières consommant 2 voire 3 fois moins d’eau que les seconds),
  • J’évite de laisser couler l’eau lorsque je me brosse les dents, me rase ou me lave les mains,
  • J’achète un pommeau de douche économique et des régulateurs de débit pour les robinets,
  • J’équipe mes toilettes d’une chasse d’eau à deux touches,
  • J’utilise un lave-vaisselle (la consommation d’eau est plus importante lorsque les couverts sont lavés à la main),
  • Je ne mets en route mon lave-linge et mon lave-vaisselle qu’une fois qu’ils sont pleins,
  • Si j’ai un jardin, je m’équipe de récupérateurs d’eau (attention : l’eau de pluie n’est pas potable ! Je l’utilise pour l’entretien de mon jardin),
  • J’arrose mon jardin le matin ou le soir, plutôt qu’en pleine journée.

Alimentation : consommation locale, bio, produits de saison…

Le choix des aliments que j’achète est également important si je souhaite réduire mon empreinte écologique. Voici ce que je peux faire :

  • Manger moins de viande : la production de viande nécessite d’exploiter de vastes espaces de terres agricoles,
  • Consommer local (ou du moins des aliments produits en France) : le transport d’aliments depuis l’Amérique du Sud ou l’Afrique ne se fait pas sans consommation d’énergie,
  • Acheter des produits de saison : les fruits et légumes hors saison sont cultivés sous serre, ce qui demande plus d’énergie.

Je m’essaie aux énergies renouvelables

Pour consommer moins d’énergie dans mon foyer, je peux :

  • Installer sur le toit de ma maison des capteurs solaires thermiques (pour chauffer l’habitation et l’eau) ou photovoltaïques (produisant de l’électricité),
  • Chauffer mon logement avec une chaudière à bois ou un poêle à bois. Toutefois, cette méthode peut être particulièrement polluante avec certains équipements, ou si j’utilise du bois trop humide.

Je trie mes déchets

En triant mes déchets ménagers, je facilite le recyclage de certains d’entre eux – et je réduis ainsi mon empreinte écologique. Pour cela, je veille à séparer et à placer dans les poubelles appropriées les déchets recyclables et ceux qui ne le sont pas.

Parmi les ordures recyclables, on trouve :

  • Une grande partie des emballages (que je prends soin de vider) : bouteilles en plastiques, barquettes en aluminium, cartons, canettes, briques de lait et de jus de fruits…,
  • Le papier (ainsi que le papier kraft, les journaux et magazines…),
  • Certains produits électroménagers : fers à repasser, rasoirs électriques, sèche-cheveux, robots ménagers…

Par ailleurs, j’évite de jeter le verre avec les autres ordures ménagères. Je le place dans une poubelle prévue à cet effet (différente de celle pour les produits recyclables) ou dans une colonne à verre.

Je conduis de manière écolo (ou je prends les transports en commun)

Enfin, si j’ai l’habitude d’utiliser ma voiture, je peux faire des efforts pour réduire ma consommation de carburant – ce qui, en plus, me permettra de faire des économies !

Je peux adopter différentes habitudes :

  • J’essaie de rouler à vitesse constante,
  • Je coupe le contact lorsque je suis bloqué dans un embouteillage ou immobilisé devant un passage à niveau,
  • J’anticipe mes gestes (freinages, démarrages…) en surveillant la circulation le plus loin possible,
  • Je ne perds pas de temps pour passer une vitesse
  • Famille
  • Immobilier
  • Patrimoine

Partager0 Tweeter0 Envoyer0 question-1629723

D’après le rapport « Planète vivante 2010 » de l’ONG écologiste WWF, l’humanité exploite aujourd’hui un quantité de ressources naturelles équivalant à celles « d’une planète et demie » ! En d’autres termes, nous consommons plus de ressources que ce que la Terre peut en produire…