COVID-19: La police lance une enquête après que des ministres français ont été accusés de repas secrets pendant la pandémie de coronavirus | Nouvelles du monde

Les accusations selon lesquelles des ministres du gouvernement français auraient été parmi des personnes qui dînaient secrètement dans des restaurants pendant la pandémie font actuellement l’objet d’une enquête.

Le parquet de Paris a déclaré qu’une enquête avait été ouverte sur d’éventuelles accusations de mise en danger et de travail non déclaré, et pour identifier les organisateurs et les participants des rassemblements présumés.

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré à la télévision LCI que 200 suspects ont été identifiés et font face à « de lourdes sanctions ».

Il a ajouté que les ministres « ont le devoir d’être totalement irréprochables et exemplaires ».

Les restaurants français sont fermés depuis octobre pour ralentir la propagation du coronavirus.

Les allégations ont été incluses dans un documentaire diffusé sur la chaîne française M6 ce week-end et que la chaîne de télévision privée a inclus dans un tweet.

Elle montrait un homme non identifié disant qu’il avait mangé dans deux ou trois restaurants clandestins « avec un certain nombre de ministres ».

Le ministre de l’Intérieur, Gerald Darmanin, a demandé à la police de se pencher sur ces allégations.

Le bureau du procureur a déclaré que l’enquête se poursuivrait malgré les informations selon lesquelles l’homme présenté dans le documentaire aurait rétracté sa réclamation.

La France est dans son troisième lock-out en réponse aux unités de soins intensifs traitant à nouveau un nombre croissant de patients COVID-19.

Le nombre de personnes recevant des soins intensifs a dépassé plus de 5 300, les dernières mesures de verrouillage ayant duré quatre semaines et entrant en vigueur le week-end.

Les écoles et les magasins non essentiels doivent rester fermés et un couvre-feu nocturne est en vigueur de 19h à 6h.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *