COVID-19: «  Très probable  » que l’UE ne renouvellera pas son contrat AstraZeneca, déclare le ministre français

La probabilité que l’Union européenne renouvelle son contrat de vaccin COVID avec AstraZeneca est très faible, selon le ministre français de l’Industrie.

Agnès Pannier-Runacher a déclaré vendredi à BFM-TV que les décisions finales n’avaient pas encore été prises, mais qu’elle pensait qu’il était « hautement probable » que le bloc ne passe plus de commandes.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré à plusieurs reprises que les avantages du vaccin développé au Royaume-Uni l’emportaient de loin sur tous les risques – en référence au lien potentiel trouvé avec des caillots sanguins rares – cependant, certains pays ont été vus suivre leur propre cours.

Jeudi, le Danemark a été le premier pays à abandonner complètement le jab AstraZeneca, tandis que la Norvège a ensuite emboîté le pas.

Des pays comme l’Allemagne, la Belgique, les Pays-Bas et l’Espagne ont limité l’utilisation à des groupes d’âge spécifiques, mais aucun n’est allé aussi loin pour l’annuler complètement.

Il n’y a pas que AstraZeneca qui détecte des problèmes; le vaccin Johnson & Johnson, qui utilise des méthodes similaires, a également vu son déploiement retardé en raison de préoccupations similaires concernant les caillots.

« Nous n’avons pas entamé de pourparlers avec Johnson & Johnson ou avec AstraZeneca pour un nouveau contrat, mais nous avons entamé des pourparlers avec Pfizer / BioNTech et Moderna », a déclaré Pannier-Runacher à la radio RMC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *