covoiturage-crowdfunding-les-francais-sont-de-plus-en-plus-partageurs-2

Covoiturage, crowdfunding… les Français sont de plus en plus partageurs

Face aux défis engendrés par la crise économique, la consommation collaborative gagne progressivement du terrain. Covoiturage, colocation, crowdfunding, coworking… Zoom sur cet art de vivre qui attire de plus en plus les Français.

Selon un sondage TNS Sofres réalisé en novembre 2013, 80% des Français pratiquent ou comptent pratiquer la consommation collaborative. Plus de la moitié – 51% – de la population française revend des objets sur Internet ou dans les vide-greniers, 45% achètent leurs fruits et légumes auprès d’une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) et 40% utilisent des produits courants d’occasion. De plus, 17% des sondés ont déjà fait du covoiturage et 16% ont déjà troqué des biens ou des services avec des gens qu’ils ne connaissaient pas forcément.

Des raisons économiques, mais pas que

Lorsqu’on leur demande pourquoi ils sont attirés par la consommation collaborative, 70% des Français évoquent des questions d’argent. Mais acheter moins cher n’est pas la seule motivation des consommateurs. 40% d’entre eux parlent également de questions de valeur, d’éthique, selon le sondage de TNS Sofres. De son côté, le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc) relève « une recherche de partage, caractéristique des jeunes générations, et une réponse aux aspirations écologiques ».

Une économie portée par les nouvelles technologies

En dix ans, l’économie de partage est passée d’un système D entre amis ou en famille à un véritable marché, attirant aussi bien les start-ups que les grandes entreprises. Tout ou presque peut aujourd’hui se louer, s’échanger ou se partager : sa voiture, sa maison, son espace de travail, son canapé, ses journaux, son réfrigérateur, ses vêtements… Il est également possible, grâce au crowdfunding, d’investir dans des projets sans l’aide des acteurs traditionnels du financement.

Portée par les smartphones ou les réseaux sociaux, la consommation collaborative a encore de beaux jours devant elle. Selon le sondage de TNS Sofres, si 48% des Français la pratiquent déjà régulièrement, 32% souhaitent rapidement franchir le pas.

Partager Tweeter Envoyer Partager