credit-a-taux-variable-comment-ca-marche-2

Crédit à taux variable : comment ça marche ?

C’est un peu le B.A BA de l’emprunt bancaire. Si ma banque me prête de l’argent, je m’engage à le rembourser. Et je m’occupe de deux paramètres : la somme que je rends chaque mois et la durée du crédit. Car à la fin de la période convenue, l’intégralité du prêt et les intérêts doivent être remboursés…

Crédit à taux variable : tout est dit ! Le nombre de mensualités et leur ampleur dépendent d’un taux d’intérêt. S’il augmente, je devrai rembourser plus d’argent chaque mois. S’il baisse, la charge va s’alléger. Mais le prix n’est pas la seule variable : la durée du remboursement peut aussi bouger.

  • Premier cas de figure : j’ai des revenus limités et je préfère payer moins cher chaque mois : je vais m’engager sur une durée de remboursement plus longue.
  • Deuxième cas de figure : mes revenus suivent et je peux assumer des mensualités fortes. Pressé de me débarrasser au plus vite de la charge de l’emprunt, je choisis un crédit de courte durée.

Au cours du remboursement de mon emprunt, ces valeurs risquent de changer : je suis à la merci d’un changement de taux !

Crédit à taux variable : la banque est-elle prête à me faire confiance ?

Le principal responsable de la variation du taux d’intérêt ? L’Euribor, un des principaux taux de référence du marché monétaire dans la zone euro. Il est scruté par les banques, qui, en fonction des risques, définissent le taux des crédits variables.

Les banques ajoutent également une marge de sécurité au taux d’intérêt. Si je ne gagne pas assez bien ma vie et que je risque de faire défaut, la marge est importante. Si ma situation est stable et confortable, ma banque devrait baisser sa prime de risque.

Crédit à taux variable : comment faire confiance aux marchés financiers ?

En France, les taux sont particulièrement bas. Depuis début 2014, les investisseurs sont prêts à payer pour être présents sur les marchés français, une sorte de prime de risque négative. Incroyable mais vrai ! C’est le moment de prendre un crédit à taux variable puisque mes premières mensualités seront très faibles.

Ensuite, si la baisse continue, je sortirai gagnant. Sinon, je devrai assumer des remboursements plus élevés. Si l’occasion se présente, je pourrai toujours repasser à un taux fixe, mais l’opération peut représenter un coût supplémentaire.

Une alternative responsable est le taux variable capé. Le taux variable capé est une limitation, aussi bien à la hausse qu’à la baisse, du taux variable : ainsi, un emprunt avec un taux de 3% capé 1 est un emprunt dont le taux ne pourra pas dépasser les 4%. Elle apporte une sécurité non négligeable, particulièrement pour les crédits de longue durée.