credits-dimpot-comment-sy-prendre-2

Crédits d'impôt : comment s'y prendre ?

Grâce à certaines dépenses, je peux bénéficier de… crédits d’impôts ! Voici quels frais sont concernés par ce précieux avantage fiscal.

Le crédit d’impôt est une somme soustraite du montant de mon impôt. Mais contrairement à la réduction d’impôt, il peut m’être remboursé en totalité ou partiellement si son montant dépasse celui de mon impôt ou si je ne suis pas imposable. Que demander de mieux ?

Pour mes frais de garde

Pas facile d’élever une famille ! Heureusement, les frais de garde à l’extérieur de mon domicile pour un ou plusieurs de mes enfants (crèche, assistante maternelle agréée, halte-garderie, garderie scolaire…) m’ouvrent droit à un crédit d’impôt. Il est égal à 50% des sommes que je verse à ce titre dans la limite de 2 300 euros par enfant (1 150 euros en cas de garde alternée).

Pour mon ou mes emplois à domicile

Jardinage, bricolage, soutien scolaire, chauffeur… si j’emploie une personne à mon domicile, j’ai le droit à un crédit d’impôt équivalent à 50% des sommes que je verse dans la limite de 12 000 euros par an. Cette limite est majorée de 1 500 euros par enfant et membre du foyer fiscal âgé de plus de 65 ans, avec un plafond de 15 000 euros.

Je bénéficie de ce crédit d’impôt, que la personne soit employée dans ma résidence principale ou secondaire. Mais attention : certaines prestations qui ouvrent droit à cet avantage fiscal sont limitées.

Quand je fais certains travaux

Etre écolo, ça paye ! Pour ma résidence principale, que je sois locataire ou propriétaire, je peux bénéficier d’un crédit d’impôt pour certaines dépenses en faveur des économies d’énergie et du développement durable du développement durable (CIDD). Cela va de l’achat d’une chaudière à condensation en passant par la pose de double vitrage ou l’installation d’un d’équipement photovoltaïque…

Des dizaines de travaux m’offrent cet avantage et mon crédit d’impôt oscillera entre de 10 à 32% de mes dépenses (en fonction du type d’équipement installé). Hélas, ce crédit est bien évidemment plafonné. Mais je peux l’étaler sur plusieurs années. En cas de réalisation de « bouquets de travaux », mes taux de crédit d’impôt seront majorés.

Personnes âgées/handicapées : quand j’équipe mon domicile

Si j’effectue à mon domicile des dépenses en équipements conçus pour les personnes âgées ou handicapées, j’ai le droit à un crédit d’impôt. Concrètement, il s’agit entre autres d’éviers à hauteur réglable, de baignoires avec porte latérale escamotable, de WC pour personnes handicapées, de mains courantes de mobilier spécifique…

Mon crédit d’impôt sera alors égal à 25% des dépenses que j’engage en travaux et 40% des dépenses que j’engage pour établir un diagnostic préalable. Ce crédit d’impôt est limité à 5 000 euros de dépenses si je suis seul, 10 000 euros si je suis marié.

Quand je cotise à un syndicat

L’Etat voit d’un bon oeil l’activité syndicale : la cotisation que je verse à une organisation syndicale représentative m’ouvre en effet le droit à un crédit d’impôt !

Celui-ci est égal à 66% des cotisations que je verse dans la limite de 1% de mon salaire annuel.