crowdfunding-pourquoi-investir-2

Crowdfunding : pourquoi investir ?

Le crowdfunding, ou financement par la foule, est la nouvelle coqueluche des investisseurs et capital-risqueurs. Il consiste à lever des fonds auprès du plus grand nombre pour lancer une start-up ou un projet innovant. Mais quel est l’intérêt pour un épargnant de se lancer dans cette aventure ?

Lorsque je vais faire un tour sur les plateformes de crowdfunding – Ulule, KissKissBankBank, SmartAngels – je n’ai que l’embarras du choix. Ces sites spécialisés dans la mise en relation entre des porteurs de projets et des particuliers épargnants accueillent des dizaines d’idées à financer.

Du projet de long terme qui nécessite de créer une entreprise, de développer un produit innovant, à une idée « one shot » comme la réalisation d’un film ou l’écriture d’un livre, chaque investisseur peut trouver son bonheur.

En général, les entrepreneurs en quête de « business angels » doivent détailler leurs projets pour attirer les épargnants. Et mettent en place des contreparties – par exemple présentation du film en avant-première… Surtout le crowdfunding repose le plus souvent sur des petites contributions, de montants faibles. Le particulier investisseur peut donc se laisser aller au « coup de coeur » sans grand risque !

Raison n°2 : je me crée un portefeuille diversifié

L’abondance de projets présents sur les sites spécialisés permet d’apporter sa brique à divers édifices. Je peux ainsi prendre une part au capital d’une start-up et donner quelques euros de trésorerie à tel autre projet plus ponctuel…

En apportant de l’argent frais à plusieurs porteurs de projets, je m’assure des revenus minimum. Et je limite mes risques ! Même si un de mes placements est finalement une mauvaise affaire, je pourrai sûrement compter sur un autre pour gagner un peu d’argent.

Avec le crowdfunding, même si je perds de l’argent, je ne risque pas non plus de me retrouver ruiné ! Revers de la médaille : il ne faut pas forcément s’attendre à un retour sur investissement colossal. Toutes les start-ups financées par ce moyen ne deviennent pas des pépites ! Mais c’est toujours ça…

Raison n°3 : je paye moins d’impôts

La grande majorité des projets financés par du crowdfunding sont des petites structures. Et même souvent des entreprises unipersonnelles ! En plaçant mon épargne sur ces plate-formes, je participe donc au développement du tissu de très petites et de moyennes entreprises innovantes.

Pour me remercier de cet investissement, l’État prévoit des réductions d’impôt. En aidant au financement des entreprises, je peux retirer de mon impôt sur le revenu 18% de la somme que j’ai apportée au projet. Si je paye l’Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF), je peux le réduire de 50 % au titre de mes investissements en crowdfunding.