Des empreintes digitales révèlent que les membres de gangs «enfants» en France sont des adultes | Monde

Plus de 90% des membres de gangs criminels nord-africains qui se disent mineurs non accompagnés lors de leur arrestation à Paris sont en fait des adultes, selon une étude de la police française.

On s’inquiète de plus en plus des gangs marocains, algériens et tunisiens responsables d’une vague de criminalité de plus en plus violente dans la capitale et dans d’autres villes françaises.

Un rapport parlementaire publié la semaine dernière a déclaré que les policiers et les juges étaient incapables de s’attaquer aux gangs parce que leurs membres prétendaient invariablement avoir moins de 18 ans. En vertu de la loi française, il est rare que des enfants soient emprisonnés.

«Personne ne sait quoi faire», a déclaré Jean-François Eliaou, le député qui a rédigé le rapport, ajoutant que les délinquants étaient souvent placés dans des refuges, mais se sont presque toujours enfuis.

La police parisienne a envoyé 939

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *