Des pêcheurs français organisent une manifestation contre le Brexit

Près d’une centaine de pêcheurs français se sont rassemblés jeudi à Boulogne-sur-Mer, le plus grand centre de transformation des produits de la mer d’Europe, dans le nord de la France.

Ils disent qu’ils se sont vu refuser le droit de pêcher dans les eaux britanniques, ont déclenché des incendies et bloqué des camions transportant du poisson du Royaume-Uni en signe de protestation

Un panneau disait – « Vous voulez garder vos eaux ??? OK … Alors, gardez vos poissons !!! »

L’accord commercial de la Grande-Bretagne post-Brexit avec l’Union européenne ne permet aux pêcheurs du bloc d’accéder aux eaux britanniques qu’avec une licence.

Le pêcheur français Bruno Margolle a déclaré que ces permis devaient être délivrés dans les jours, pour durer des mois.

«Le soir du 24 décembre, tout le monde était soulagé que nous ayons enfin conclu un accord. Le 1er janvier, nous avions l’assurance que dans les 48 à 72 heures, tout le monde obtiendrait ses licences pour opérer dans la zone de 6 à 12 milles du Royaume-Uni. À ce jour, seuls 22 bateaux sur 120 ont reçu leur licence. « 

Margolle dit que beaucoup de ceux qui ont encore du mal à obtenir une licence sont incapables de répondre à une demande britannique dans l’accord commercial.

Cette condition vise à prouver que les skippers ont pêché dans les eaux britanniques au cours des cinq années précédant le référendum britannique de 2016 sur l’adhésion à l’UE.

La Grande-Bretagne affirme qu’elle maintient une approche fondée sur des preuves pour délivrer des licences aux navires de l’UE en utilisant les informations fournies par la Commission européenne.

Un porte-parole du gouvernement britannique a qualifié la manifestation de jeudi de « injustifiée » et a déclaré avoir soulevé ces préoccupations auprès des autorités françaises.

Dans le même temps, le gouvernement français a déclaré jeudi soir que la Commission européenne devait veiller à ce que la Grande-Bretagne maintienne sa part de l’accord, invoquant «l’urgence de la situation».

Environ les deux tiers du poisson du Royaume-Uni sont exportés vers l’UE.

Les pêcheurs français affirment que les stocks de poissons du pays pourraient être épuisés s’ils ne peuvent toujours pas pénétrer dans les eaux britanniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *