devenir-parent-a-quelles-aides-puis-je-pretendre-2

Devenir parent : à quelles aides puis-je prétendre ?

Equipements pour bébé, dépenses de santé, frais de grade, vêtements… l’arrivée d’un nouvel enfant entraîne de nombreuses dépenses – mais donne également accès à diverses aides ! Voici lesquelles.

La Paje – Prestation d’accueil du jeune enfant – est un ensemble de prestations aidant les familles à faire face aux dépenses liées à la venue d’un nouvel enfant et aux premières années de celui-ci. Ces prestations sont accordées par la Caf (Caisse d’allocations familiales), sous conditions de ressources.

Il s’agit de :

  • La prime à la naissance : je la demande dans les 14 premières semaines de grossesse. En 2015, son montant est de 923,08 euros,
  • La prime à l’adoption : je peux demander cette prime une fois en mesure de fournir les justificatifs d’adoption de l’enfant que je souhaite adopter. Son montant s’élève à 1 846,15 euros en 2015,
  • L’allocation de base de la Paje : cette aide mensuelle, de 184,62 euros (en 2015), s’adresse aux parents qui ont un enfant de moins de 3 ans ou un enfant adopté de moins de 20 ans,
  • La prestation partagée d’éducation de l’enfant : cette aide me concerne si j’ai arrêté de travailler ou si je suis passé en travail à temps partiel afin de m’occuper de mon enfant de moins de 3 ans (ou de moins de 20 ans pour un enfant adopté). Elle est valable durant un nombre de mois limité,
  • Le complément de libre choix du mode de garde : la Caf peut prendre en charge une partie de la rémunération de l’assistante maternelle ou de la garde à domicile de mon enfant de moins de 6 ans (ou une partie de mes dépenses versées à l’association, entreprise ou micro-crèche à laquelle je confie la garde de mon enfant).

Je peux cumuler toutes ces aides… à quelques exceptions près. Je ne peux pas, notamment, bénéficier à la fois du complément de libre choix d’activité et de la prestation d’éducation de l’enfant, ni toucher deux allocations de base en même temps (sauf pour des jumeaux ou si j’adopte plusieurs enfants en même temps).

Sur le long terme : les allocations familiales

Outre ces aides liées à la naissance et aux premières années de bébé, j’ai droit, en tant que parent, à des aides familiales, elles aussi versées par la Caf.

Je bénéficie des allocations familiales à partir du moment où j’ai au moins deux enfants de moins de 20 ans à ma charge – et ce, quels que soient mes revenus ! Il s’agit d’une aide mensuelle, dont le montant varie selon le nombre d’enfants de moins de 20 ans : 129,35 euros pour 2 enfants, 295,05 euros pour 3 enfants… Ce montant est augmenté de 64,67 euros pour chaque enfant ayant atteint l’âge de 14 ans, sauf si je n’ai que deux enfants à charge.

A mes allocations familiales s’ajoute le complément familial, dans le cas où j’ai au moins trois enfants de plus de trois ans et de moins de 21 ans à ma charge (et à condition que les revenus de mon foyer soient modestes). Le montant de cette aide mensuelle est de 168,35 ou 185,20 euros, selon mes ressources. Je ne peux pas bénéficier du complément familial si j’ai déjà droit à l’allocation de base de la Paje, à la prestation partagée d’éducation ou au complément de libre choix d’activité.

Enfin, je peux bénéficier de la prime de déménagement dans le cas où j’ai trois enfants ou plus à charge et que je déménage, et de l’allocation de soutien familial (ASF) si j’élève seul mon enfant.

Partager Tweeter Envoyer Partager

  • Famille
  • Enfants
  • Aides financières