emails-frauduleux-comment-ne-pas-se-faire-avoir-2

Emails frauduleux : comment ne pas se faire avoir

Internet est le royaume de l’arnaque… Aussi, mieux vaut garder en tête quelques précautions pour ne pas me faire avoir comme un bleu et perdre des centaines d’euros !

Nouveau message dans ma boîte mail : ma banque ou un service de paiement en ligne m’indique que je dois changer certaines données de mon compte. Attention : il peut s’agir d’un mail frauduleux, qui vise à m’extorquer de l’argent…

Les indices qui doivent me mettre la puce à l’oreille

Si je décèle dans le mail un des éléments suivants, j’ai sans doute affaire à une arnaque :

  • On me demande mon mot de passe ou… mon numéro de carte bancaire. Que ce soit clair : ma banque ne me demandera jamais par mail de donner mon numéro de carte bancaire !
  • Une réaction urgente est exigée : la personne qui a envoyé le mail souhaite m’encourager à agir le plus vite possible, sans que je prenne le temps de me poser des questions. Il m’indiquera de changer mon mot de passe ou mes coordonnées avant un court délai,
  • Dans le même ordre d’idée : on m’ordonne d’agir (c’est une obligation) plutôt qu’on me le propose,
  • Des liens faux ou bizarres : pour connaître la destination d’un lien sans l’ouvrir, je passe ma souris dessus sans cliquer. L’URL devrait apparaître en bas à gauche de mon écran, ce qui me permettra de voir s’il s’agit d’un lien vers un site officiel,
  • Des fautes de français. A priori, un mail officiel de ma banque ne devrait pas en comporter !
  • Un style d’écriture « kitsch » : mots entièrement en majuscules, couleurs criardes, séries de points d’exclamation, formules pompeuses…
  • Le cas des « chaînes » : on me demande de faire suivre le mail que je reçois à un maximum de personnes. Il est question généralement de sauver une personne atteinte d’une maladie rare ou d’un problème grave, en versant un peu d’argent, et en demandant à tous mes contacts de transmettre le message… Dans ces cas, je peux être sûr qu’il s’agit d’une arnaque ; je ne me fais pas avoir par des histoires larmoyantes dont l’auteur m’est inconnu !

Je prends mes précautions

Maintenant que je sais quoi surveiller, en cas de doute, je prends soin de ne pas faire de bêtise :

  • Je ne clique pas sur les liens URL proposés dans un mail louche,
  • Lorsque je rentre des informations personnelles dans une fenêtre, celle-ci doit forcément avoir une adresse URL commençant par https (http « secure ») et un petit cadenas doit être visible dans la « barre d’état » (la barre en bas de ma fenêtre). Je sais ainsi que le navigateur est en mode sécurisé, c’est-à-dire que les informations que je rentre ne peuvent pas être retenues. Si ces éléments n’apparaissent pas, je ne rentre aucune donnée,
  • Je ne réponds surtout pas à un mail suspect, à moins d’avoir envie d’en recevoir d’autres du même type plus fréquemment encore !
  • Si je n’arrive pas à deviner si le mail est frauduleux : j’appelle tout simplement ma banque ou l’organisme qui est censé m’avoir envoyé ce mail, afin d’en avoir le coeur net ! Cela ne me coûtera pas grand-chose, et m’évitera peut-être de perdre d’importantes sommes d’argent.

Partager Tweeter Envoyer Partager

  • Banque en ligne
  • Carte bancaire
  • Compte bancaire