Emmanuel Macron a averti qu’il «joue avec le feu» alors que le «pacte sacré» français est sur le point d’être rompu | Monde | Nouvelles

Alison Sargent a déclaré à France24 que le journal de gauche Libération avait subi un contrecoup pour avoir rapporté en première page qu’Emmanuel Macron avait perdu le soutien des électeurs de gauche. Le commentateur politique a déclaré que Libération était accusé d’avoir donné aux électeurs français la permission de rompre le « pacte politique sacré » entre électeurs de gauche et de droite pour se rassembler pour empêcher un politicien d’extrême droite d’entrer au pouvoir.

Mme Sargent a déclaré: « Il a cité des électeurs de gauche qui ont déclaré qu’ils refusaient de voter une deuxième fois pour Emmanuel Macron lors des prochaines élections, même si cela signifie que Le Pen pourrait gagner.

« Cela a provoqué un peu de tumulte au cours du week-end et les gens accusent Libération de donner aux électeurs la permission de rompre ce qui est vraiment un pacte politique sacré en France pour que la gauche et la droite se réunissent pour empêcher l’extrême droite d’entrer au pouvoir.

«Les critiques venaient principalement des gens du centre-droit en France et du propre parti d’Emmanuel Macron.

«Libération fait aujourd’hui la une des journaux que Macron est dans un déni flagrant.

AUSSI: La France d’Emmanuel Macron posera un «  vrai défi  » à l’UE et à l’Allemagne

«Le journal prévient le président qu’il joue dangereusement avec le feu en supposant que la gauche va se mobiliser et voter pour lui s’il affronte à nouveau Le Pen au second tour.

« Comme le rapporte Libération, beaucoup d’électeurs ne sont pas prêts à recommencer. »

Le mois dernier, il a été rapporté que la candidature de M. Macron à être réélu à la présidence de la France était sous pression, Marine Le Pen ayant réduit l’écart à seulement 4% dans un récent sondage.

Hem Saroya a déclaré à WION News qu’un récent sondage montre que si l’élection présidentielle française se tenait maintenant, Marine Le Pen obtiendrait 48% des voix tandis que le président Emmanuel Macron serait réélu avec 52% des voix.

« Cela a déclenché l’alarme dans le courant dominant français alors que la double crise sanitaire et économique causée par la pandémie de coronavirus balaie le pays. »

Le sondage Harris Interactive a été réalisé en ligne du 19 au 20 janvier avec 1 403 électeurs adultes français.

Le premier tour de l’élection présidentielle française de 2022 se tiendra en avril 2022.

Le deuxième tour crucial aura lieu deux semaines après le premier tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *