Emmanuel Macron fait face à une révolte: les maires français défient le président pour des restrictions «inhumaines» | Politique | Nouvelles

Paris: des manifestants du gilet jaune défilent contre la politique de Macron

Selon Politico, la température s’est un peu montée hier après-midi entre la maire de Paris Anne Hidalgo et le gouvernement d’Emmanuel Macron. Au terme d’une journée de concertation avec les maires français, le préfet de police, le préfet de région et l’ARS, la conseillère municipale de Paris a convoqué une conférence de presse au cours de laquelle elle a assuré que le gouvernement – via le préfet, donc – lui avait offert un verrouillage de la capitale le week-end.

Une proposition que Mme Hidalgo a qualifiée de « difficile, dure, voire inhumaine », un peu plus de trois jours après que son premier adjoint, Emmanuel Grégoire, a annoncé que la ville envisageait de préconiser, entre autres mesures, un verrouillage complet de trois semaines.

Plus tôt dans la journée, avant la réunion vidéo des maires d’arrondissement, le numéro deux de la mairie s’est excusé pour sa « déclaration précipitée », selon Le Parisien.

Cela n’a pas empêché Mme Hidalgo de parler de « fake news » lors de sa conférence de presse.

Ses commentaires ont déclenché la fureur du gouvernement de M. Macron.

Emmanuel Macron fait face aux rébellions des maires français sur les restrictions de Covid (Image: GETTY)

Les restrictions du coronavirus de Macron ont été défiées par d’autres maires (Image: GETTY)

Un conseiller du ministre de la Santé a déclaré: «Le moment est venu d’être sérieux.

« Le verrouillage complet serait-il plus humain que le verrouillage du week-end? C’est tout sauf le temps de la politique! »

Mais le maire de Paris a néanmoins rejeté la proposition supposée.

Autre coup dur porté au dirigeant français, le maire de Chalon-sur-Saône a également autorisé une fête foraine dans sa commune du 5 au 14 mars malgré l’interdiction préfectorale.

LIRE LA SUITE: Boris Johnson a exhorté à interdire l’eau potable de l’UE au Royaume-Uni

Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône et responsable régional LR pour la Bourgogne-Franche-Comté, a donné le feu vert ce lundi 1er mars à la traditionnelle fête foraine de sa ville, défiant une interdiction préfectorale liée à la pandémie COVID-19.

Un communiqué de la Mairie disait: « La Ville de Chalon a estimé que les conditions sanitaires sont désormais réunies et c’est pourquoi, ce lundi matin, Gilles Platret a signé un décret autorisant la fête foraine du 5 au 14 mars ».

Début février, Gilles Platret avait déjà menacé de « ne pas s’arrêter là » lorsque la préfecture de Saône-et-Loire avait annoncé l’interdiction de la fête foraine traditionnelle « sans aucune concertation ».

NE MANQUEZ PAS:
Brexit LIVE: l’Irlande se réjouit de la prise de pouvoir financier [LIVE BLOG]
Macron a averti qu’il «  joue avec le feu  » en tant que «  pacte sacré  » à briser [INSIGHT]
L’UE a déclaré que le Brexit «  rendrait très difficile la reconstruction d’un bloc  » [ANALYSIS]

Macron s’est heurté au maire de Paris à propos du verrouillage (Image: GETTY)

« Je ne sais pas quand ça va finir, mais c’est une situation intolérable », a-t-il réagi, assurant que, pour lui, la fête foraine n’était « pas annulée ».

Selon le maire, le décret signé lundi se fonde « sur deux besoins complémentaires: celui de lutter contre la crise épidémique avec des mesures appropriées que les showmen sont bien disposés à prendre, mais aussi la nécessité de lutter contre la lourde crise psychologique qu’est la conséquence à la fois de la crise épidémique et de toutes les mesures restrictives imposées. « 

Il a conclu: « L’Etat prendra ses responsabilités. »

Qui est Emmanuel Macron? (Image: EXPRESS)

Il a reconnu que l’ordonnance pouvait faire l’objet d’un appel.

Cependant, la préfecture de Saône-et-Loire n’a pas souhaité réagir immédiatement.

Connu pour son franc-parler et sa méfiance à l’égard du gouvernement actuel, Gilles Platret avait déjà autorisé l’ouverture de commerces non alimentaires dans sa ville fin octobre, défiant ainsi leur fermeture décrétée au niveau national.

Emmanuel Macron a proposé un «  verrouillage du week-end  » à la maire de Paris mais elle a refusé (Image: GETTY)

Le décret municipal a été contesté par les tribunaux.

Félicitant le maire rebelle, le chef des Patriotes Florian Philippot a tweeté: «Bravo au maire de Chalon-sur-Saône qui autorise la fête foraine dans sa ville malgré les instructions (idiotes) de l’Etat!

« Nous avons besoin de ces petits actes combinés de résistance et de bon sens! »

Reportage supplémentaire de Maria Ortega

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *