en-alaska-la-ville-ou-tous-les-habitants-vivent-sous-le-meme-toit-2

En Alaska, la ville où tous les habitants vivent sous le même toit

Si on vous dit « Alaska », vous pensez certainement à de grandes étendues de forêts, de lacs, de rivières et de montagnes enneigées. Sur ce gigantesque territoire, ce n’est pas la place qui manque ! Pourtant, la petite ville de Whittier possède une étrange particularité.

Whittier est une ville côtière d’Alaska d’environ 200 habitants, accessible seulement par bateau ou via un tunnel creusé sous une montagne. C’est l’armée américaine qui, durant la Seconde Guerre mondiale, a construit à cet endroit des installations militaires, dont un port et une gare ferroviaire. Plus tard, dans les années 50, deux grands immeubles ont également été érigés pour héberger le personnel militaire.

Aujourd’hui, l’armée américaine a quitté ce territoire et l’un des bâtiments a été laissé à l’abandon. Quant au deuxième… il regroupe la quasi-totalité des habitants de Whittier ! 75 % de la population y réside, tandis que les autres vivent un peu plus éloignés de la ville.

Supermarché, clinique, laverie… tout est à proximité

Cet immeuble, appelé Begich Towers, ne comprend pas uniquement des appartements : pratiquement tous les services de la ville y sont regroupés, comme un supermarché, une clinique, une église et un poste de police ! De ce fait, en hiver, les habitants n’ont même pas besoin de sortir pour affronter les températures polaires. Il reste tout de même une poignée de bâtiments à l’extérieur, dont une auberge qui fait aussi office de bistrot et de laverie. L’école se situe quant à elle juste en face des Begich Towers et les élèves peuvent s’y rendre via un tunnel. Difficile donc de trouver une excuse valable lorsqu’on arrive en retard en cours !

Vous vous imaginez, vous, vivre dans une « ville immeuble » ? A Whittier, certains ne supportent pas cette proximité et quittent rapidement la ville. Mais d’autres, au contraire, apprécient le fait d’avoir simplement un couloir à traverser pour aller voir leurs amis, leur famille, le docteur ou même le facteur.

Partager Tweeter Envoyer Partager