encheres-sur-internet-quels-sont-les-pieges-a-eviter-2

Enchères sur Internet : quels sont les pièges à éviter ?

« Adjugé, vendu ! » Les amoureux des salles des ventes ont l’habitude de voir des commissaires-priseurs donner un coup de marteau sur son pupitre pour désigner l’acquéreur d’un bien. De plus en plus, les salles des ventes arrivent sur internet sur les nombreux sites d’enchères en ligne. Mais attention aux pièges.

Voilà un conseil qui n’est pas réservé au secteur des enchères en ligne. Reste qu’il est encore plus important dans ce domaine où l’argent est en jeu ! Si la plateforme sur laquelle je viens d’arriver a un aspect douteux, un petit tour dans les Mentions légales peut suffire pour se rassurer. Ou au contraire passer son chemin ! Peut-être qu’il serait plus prudent de ne pas passer trop de temps sur un site domicilié dans un pays exotique.

Autre indice : si les mentions officielles du site sont écrites avec des fautes, mieux vaut se méfier aussi.

Est-ce que d’autres enchérisseurs parlent du site d’enchères ?

Avant même de s’inscrire et de commencer les enchères, je peux aussi vérifier si d’autres personnes parlent du site. Même si ce n’est pas une assurance tous risques, je peux essayer de trouver sa page Facebook ou son compte Twitter. Si ces réseaux existent mais que les informations n’ont pas été mises à jour depuis longtemps, ce n’est pas très bon signe…

L’autre moyen de se faire une idée sur la pertinence et l’honnêteté du site d’enchères est d’aller sur des forums. Là encore, le risque zéro n’existe pas mais si d’autres internautes ont fait des bonnes affaires sur cette plateforme, je dois pouvoir y aller.

Je dois être vigilant entre ma première enchère et la réception de mon bien

En général, le danger des sites d’enchères en ligne se situe au moment du paiement de mon achat. Attention car pas mal de temps peut s’écouler entre le moment où je fais une offre et le moment où je remporte effectivement la mise ! Si je suis le gagnant de l’enchère, je dois m’assurer que mon vendeur passe toujours par la plateforme en ligne et pas par un site personnel. En général, nous pouvons échanger des mails et entrer en contact sans changer de site.

Autre précaution à prendre : quel est le moyen de paiement proposé pour récupérer le bien ? Surtout, est ce que je vais récupérer mon achat avant de payer ? L’escroquerie guette si je prépare un mandat par exemple d’une partie de la somme en échange de la promesse de recevoir mon bien. Le coup facile est de réceptionner l’argent sans jamais envoyer l’objet !

Attention aux trop belles affaires !

Beaucoup de sites d’enchères en ligne arrivent à appâter le client par des promesses de petits prix ou d’objets inédits. Mais attention : pour miser et faire une enchère, il faut parfois acheter des crédits et chacun d’eux correspond à une valeur. Donc le prix final recouvre l’enchère final plus l’achat de crédits !