Entreprise française chargée de la conception du pass santé européen

La société française Jouve a été chargée par la Commission européenne d’étudier la faisabilité d’un pass santé Covid-19

L’UE vise à déployer son certificat vert numérique d’ici le 15 juin.

Pass santé numérique de l’UE pour les voyages d’été disponible à partir du 15 juin

Ce sera un système à l’échelle de l’UE permettant aux personnes de prouver qu’elles peuvent voyager en toute sécurité pendant la pandémie de Covid-19, soit parce qu’elles ont été vaccinées, avaient déjà Covid-19 ou parce qu’elles ont eu un test récent qui montre qu’elles sont le virus.

Malgré son nom, le laissez-passer numérique serait également disponible en format papier. Il sera valable dans tous les pays de l’UE et disponible dans toutes les langues nationales. Ce sera totalement gratuit.

Jouve, spécialiste de la transformation numérique, travaillera à la conceptualisation du pass au sein d’un consortium composé de la société multinationale d’études de marché et de conseil Ipsos, ainsi que de deux autres sociétés françaises Syadem et Cimbiose.

Le même consortium travaille sur un laissez-passer de vaccination au niveau européen depuis 2019, avant la pandémie de Covid-19, à la demande de l’Agence exécutive des consommateurs, de la santé, de l’agriculture et de l’alimentation de l’UE.

Pour la conception du Digital Green Certificate, Jouve rapportera directement à la Commission européenne.

Thibault Lanxade, le PDG de Jouve, a déclaré que son équipe devra proposer un «cadre interopérable» pour le pass.

«L’application technique n’est pas très compliquée tant qu’elle contient les bonnes informations», a-t-il déclaré à BFM Business.

« Si vous effectuez un test PCR dans un pays non membre de l’UE, comment l’associez-vous à votre identité? Cela vient-il directement du laboratoire? Aurez-vous juste à prendre une photo avec votre smartphone et une photo de votre passeport?

«Le laissez-passer devra indiquer si le passeport est correct et le faire correspondre avec le papier qui a été scanné. C’est le cadre interopérable », a-t-il déclaré.

Il a dit qu’il était confiant de pouvoir proposer un design avant le déploiement prévu le 15 juin.

« Nous travaillons depuis 2019 avec le consortium, nous avons eu la capacité de tester la sensibilité des Européens, et nous avons le mode opératoire technique. Il n’y a aucune raison pour que d’ici le 15 juin nous ne soyons pas en mesure de fournir l’ensemble des notre travail. « 

Lire la suite:

Pass de voyage d’été EU Covid: qu’est-ce que c’est et qui est éligible?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *