Et puis il y en avait huit

La dernière série de matchs a vu sept équipes rejoindre le PSG dans le tirage au sort des quarts de finale.

Monaco a connu une période un peu plus difficile contre Metz que la rencontre unilatérale de la Ligue qui l’a précédée, restant sans but tout au long. Les huit premières pénalités ont toutes touché le filet jusqu’à ce que l’international ivoirien de Metz Habib Maiga mette le ballon haut et large à gauche. Stevan Jovetic, le bonnet du Monténégro, a lancé le ballon avec force dans le filet, le gardien allant dans l’autre sens. Il y avait des raisons pour que les supporters de Metz se sentent mieux qu’après la défaite 4: 0 mais Monaco progresse.

Dans l’ombre d’un immeuble, le Red Star Paris a mal démarré lorsqu’un mauvais coup de pied de son gardien a laissé trois maillots de l’OL face à seulement deux défenseurs vêtus de vert, Lucas Paqueta mettant froidement le ballon au fond des filets. Juste avant la pause, un défenseur a intercepté à moitié une passe qui a frappé un joueur de l’OL, que le gardien a failli tenir avant une touche froide et centrée sur Memphis Depay qui a marqué sur les deux mètres. Cela a dû faire craindre les fans du Red Star pour ce que les quarante-cinq minutes apporteraient, mais c’est la Coupe et nous l’adorons, à cause de choses comme la passe de division de la défense juste après l’heure que Pape Meissa Ba a mise dans le coin inférieur. il 1: 2. À la 74e minute, l’équipe locale a aligné un coup franc juste à l’extérieur de la surface. Deux joueurs semblaient prêts à le frapper en laissant le gardien de but deviner, et c’était l’expérimenté Jimmy Roye dont l’effort a envoyé le hime tentaculaire et les gens se sont déchaînés par les fenêtres alors qu’il le faisait 2: 2.

Peu probable bien qu’il soit apparu à la mi-temps, le match s’est déroulé aux tirs au but, et Diego Michel du Red Star a vu son entraînement bien frappé pour le coin inférieur repoussé avec brio par Julian Pollerbeck dans le but de l’OL. Karl Toko Ekambi a marqué le cinquième, ce qui signifie que les Lyonnais peuvent continuer dans leur quête d’une sixième victoire en Coupe.

Toulouse a dû penser qu’ils étaient hors et en cours d’exécution lorsque Stijn Spierings a tiré un penalty à la 20e minute au milieu du filet. Cependant, à la 33e minute, l’équipe nationale 3 de Saumur a profité d’une passe bâclée et a percuté le but. Une coupure habile a laissé Wail Bouhoutt juste besoin de toucher la cible, ce qu’il a fait avec aplomb à six mètres. Ce n’est qu’à la 67e minute que les supporters locaux dans les arbustes autour du sol ont vu le troisième but décisif, Mamady Bangre tirant pour la première fois devant un gardien initialement inaperçu. Les ménés de la ronde étaient sortis. Un résultat plus beau que le curieux kit de chemises jaunes et de shorts violets que portaient les Toulousains!

Le Montpellier de Phil a mis une heure pour apaiser les inquiétudes de ses fans lorsque le coup franc plongeant de Florent Mollet a frappé le filet. N3 Voltigeurs de Chateaubriant n’avait pas de réponse à la grève parfois enflammée de la rousse. C’est la première fois que le MHSC se qualifie pour les quarts de finale en neuf ans, donc plus de stress attend ses joueurs et ses fans.

La Sedan de National 2 a accueilli Angers et les visiteurs ont vu Vincent Manceau saisir une superbe balle croisée au bord de la surface, caressant la balle dans le coin inférieur à la 25e minute. Le but a été apprécié par l’arrière latéral Manceau (voir photo) – qui les accompagne depuis l’âge de six ans – et a suffi à voir Les Noirs et Blancs se rapprocher de leur troisième finale CdeF alors qu’ils cherchent leur première victoire.

Canet Roussillon de National 2 a progressé avec un seul but de Yohan Bai. On ne se souviendra peut-être pas de son vainqueur contre l’US Boulogne tant que le but qu’il avait inscrit contre Marseille au tour précédent, mais il était plus important pour les troupes de choc de la Coupe de cette année. Les Nationals de la côte de la Manche ont connu une mauvaise saison et cette défaite sera la cerise sur le gâteau d’un gâteau assez désagréable pour eux. Cependant, Canet a réussi le seul «  cupset  » de la ronde et n’aura aucune crainte alors qu’ils se dirigent vers le quart de finale contre Montpellier.

GFA Rumilly-Vallieres a battu 4: 0 contre ses collègues du Puy National 2. Cependant, le match aurait pu se dérouler dans les deux sens jusqu’aux dernières étapes, car Arthur Bozon Petrier a tiré dans le toit du filet à la 12e minute mais le second n’est arrivé qu’à la 83e. Une pénalité d’Alexi Peuget a cependant permis à l’équipe locale de prendre le dessus alors que la tête flashée de Jocelyn Gay touchait le filet trois minutes plus tard. À seulement douze secondes de la fin, Armel Liongo a mis fin au concours devant un certain nombre de fans vêtus d’une veste de club disséminés sur le terrain.

Ainsi, sur les 7 378 équipes engagées en Coupe de France, nous sommes aux huit dernières. Le nul a opposé le PSG à Angers et l’OL à Monaco. Montpellier cherchera à éviter d’être le troisième cuir chevelu impressionnant pour Canet Roussillon, et Rumilly-Vallières accueille Toulouse. Il y a encore une chance d’une surprise – ou deux – en cours de route.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *