Europe ouverte: les actions chutent alors que le verrouillage de la France dissuade les investisseurs

Les actions européennes ont abandonné la plupart des gains de la semaine à l’ouverture de vendredi alors que de nouveaux verrouillages régionaux en France ont frappé le sentiment des investisseurs.

Le Stoxx 600 paneuropéen a chuté de 0,38% au début du commerce. Les rendements obligataires américains ont de nouveau bondi du jour au lendemain, frappant le Dow Jones et augmentant les inquiétudes quant à la hausse des coûts d’emprunt. Le CAC 40 français était en baisse de 0,61% après que le pays a imposé un nouveau verrouillage de quatre semaines à partir de vendredi dans 16 régions durement touchées par la crise sanitaire.

Le pétrole et le gaz, les banques et les mineurs ont mené les baisses, les nouveaux verrouillages ayant atténué les espoirs d’un rebond économique rapide.

Les actions de BP, Royal Dutch Shell et Total ont toutes baissé, les prix du brut ayant chuté de près de 7% du jour au lendemain, craignant que les nouveaux verrouillages ne nuisent à la demande de carburant.

« Une chute du Dow Jones hier soir, un changement de politique de la Banque du Japon, des paroles glaciales entre les États-Unis et la Chine et une troisième vague de covid-19 en France ont tous miné le sentiment ce vendredi », a déclaré l’analyste de Spreadex Connor Campbell.

« Bien que la Réserve fédérale et la Banque d’Angleterre aient clairement indiqué qu’elles ne fermeraient pas les stimuli de si tôt, cela n’a pas empêché la décision de la Banque du Japon de passer à une politique monétaire plus` `durable  » de bouleverser la pomme. Chariot. »

Les États-Unis et la Chine se sont affrontés publiquement lors de leurs premiers entretiens de haut niveau face à face depuis que Joe Biden a pris ses fonctions, suggérant que les deux prendraient une position ferme alors qu’ils tentaient d’établir une relation dans l’ère post-Donald Trump.

Dans l’actualité des actions, les actions de Telecom Italia ont chuté de 5% après les commentaires des ministres du gouvernement ces derniers jours sur l’incertitude entourant le projet de réseau unique à large bande.

Le propriétaire du centre commercial Hammerson a dépassé les baisses de Stoxx, en baisse de 6% après une rétrogradation à «sous-pondération» chez Barclays et à «vendre» chez Goldman Sachs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *