France news: demande Frexit après que le commissaire européen admet le problème | Monde | Nouvelles

Frexit: un expert met en garde contre la sortie de l’euro

Pierre Moscovici, qui a été commissaire européen aux affaires économiques et financières, à la fiscalité et aux douanes entre 2014 et 19, a fait cette déclaration lors d’une conférence Zoom. L’ancien homme politique français avait précédemment affirmé que l’UE avait besoin d’une «modernisation urgente» de ses règles fiscales.

Actuellement, les changements dans la politique fiscale de l’UE nécessitent l’unanimité au sein de la Commission européenne.

Cela permet à n’importe quel État membre de l’UE de bloquer les politiques qui, selon lui, pourraient les rendre difficiles.

M. Moscovici souhaite que cela soit remplacé par un vote à la majorité qualifiée, comme c’est le cas dans d’autres domaines politiques.

Cela permettrait de modifier la loi si elle bénéficie du soutien d’au moins 16 États membres de l’UE, représentant au moins 65% de la population du bloc.

Pierre Moscovici a déclaré que les règles fiscales de l’UE avaient besoin d’une « modernisation urgente » (Image: GETTY)

Les militants de Frexit veulent que la France quitte l’UE (Image: GETTY)

Jason Vanoni, qui fait campagne pour que la France quitte l’UE avec la génération Frexit, a déclaré que c’était le type exact de raison pour laquelle le pays devrait quitter le bloc.

Sur Twitter, il a cité M. Moscovici à propos de la réforme fiscale: «Ce n’est pas le moyen le plus praticable aujourd’hui, c’est le plus long, le plus raide et celui qui nécessite un consentement partagé qui n’existe pas.»

M. Vanoni a répondu en plaisantant: « Traduction: ce n’est pas demain la veille! »

Il a suivi cela avec le hashtag Twitter «#Frexit».

LIRE LA SUITE: Frexit! Barnier prévient les citoyens de Macron du nord de vouloir quitter l’UE

La Grande-Bretagne a quitté l’UE en janvier 2020 (Image: GETTY)

Les partisans du Frexit, ou de la sortie française, veulent que la France suive la Grande-Bretagne hors de l’Union européenne.

Alors que la France est membre de l’UE depuis sa création, il y a une colère considérable face à la lenteur du déploiement du vaccin contre les coronavirus.

La France, qui fait partie du programme de l’UE, a donné au moins un vaccin à 16 pour cent de sa population.

En revanche, le Royaume-Uni, qui a quitté l’UE l’année dernière, est bien en avance sur 50 pour cent.

NE MANQUEZ PAS

Le plan économique phare de l’UE a explosé alors que le bloc se bat pour sauver la zone euro [REVEAL]
Avertissement Barnier à Macron: la France pourrait voter pour quitter l’UE [SHOCK]
Le ministre français confronté à quatre politiques de l’UE paralysant la France [INSIGHT]

Le programme français de vaccination Covid est à la traîne par rapport à celui du Royaume-Uni (Image: GETTY)

M. Macron devrait affronter Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle de l’année prochaine (Image: GETTY)

M. Moscovici a demandé la fin de l’exigence d’unanimité pour la politique fiscale en 2019 tout en s’adressant au groupe de réflexion Bruegel basé à Bruxelles.

Il a commenté: «Mais en 2019, plus de 60 ans plus tard, cette règle à l’ancienne n’a pas changé et la fiscalité reste le dernier bastion de l’unanimité.

«Pour être franc, je trouve cela totalement absurde et inefficace.

«Il est surprenant – et je pèse mes mots – d’observer que la règle de l’unanimité est toujours le principe en matière fiscale, alors que le vote à la majorité qualifiée est devenu la norme dans l’UE, même pour des questions aussi politiquement sensibles que la fiscalité, comme la police coopération ou coopération judiciaire en matière civile et pénale. »

France: un expert critique la réponse vaccinale de Macron

L’ancien commissaire a noté que certains membres de l’UE utilisent «l’argument de la souveraineté» pour argumenter contre le vote à la majorité qualifiée.

Cependant, il a fait valoir que leur véritable objectif est de préserver «un cadre fiscal à la limite de la légalité pour attirer les entreprises et les citoyens les plus aisés».

Un sondage récent suggère que M. Macron sera confronté à un véritable défi de la part de la candidate d’extrême droite Marine Le Pen lors de l’élection présidentielle de l’année prochaine.

Le Pen a abandonné un projet de sortie de l’euro (Image: GETTY)

Une enquête a révélé que Mme Le Pen remporterait le premier tour et ne serait battue qu’au deuxième tour, lorsque le nombre de candidats tomberait à deux, de quatre points.

Si elle remporte la présidence, Mme Le Pen s’est engagée à reprendre le contrôle des frontières de la France en affrontant l’UE.

Cependant, elle s’est éloignée d’une politique antérieure qui aurait vu la France quitter l’euro.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *