France news: un agriculteur belge sème le chaos en déplaçant la frontière française | Monde | Nouvelles

La Belgique a annexé par inadvertance une partie de la France après qu’un agriculteur en colère a décidé de déplacer une borne frontière bloquant l’itinéraire de son tracteur. L’incident a eu lieu près de la ville d’Erquelinnes qui se trouve le long de la frontière en face de la ville française de Bousignies-sur-Roc. Si le maire de Bousignies-sur-Roc n’est pas content, le maire d’Erquelinnes David Lavaux serait « heureux » que sa communauté se soit agrandie de plus de deux mètres aux dépens de son homologue français.

M. Lavaux a déclaré à la chaîne de télévision TF1 que l’agriculteur avait « élargi la Belgique et réduit la France » en déplaçant la pierre qui marquait la frontière depuis plus de 200 ans.

Bien que « pas une bonne idée » aux yeux du fonctionnaire, le maire d’Erquelinnes a admis qu’il était heureux d’avoir pris le dessus.

Il a déclaré: « Je suis heureux que ma communauté soit plus grande mais le maire de Bousignies-sur-Roc n’est pas d’accord. »

Un journaliste de TF1 a expliqué que le village français était désormais plus petit de 2,20 m en raison de la modification.

Il a qualifié l’incident de « violation du traité de Courtrai qui avait tracé la frontière franco-belge pendant 200 ans ».

Le traité de Courtrai était un accord négocié en 1820 pour convenir de la frontière moderne entre la France et la Belgique.

Au départ, le chaos déclenché par la suppression du bloc a laissé les habitants se demander qui voulait déplacer la frontière et pourquoi.

Le journaliste a déclaré: «Tout le monde se pose la question: qui a déplacé le bloc?

Les manifestants ont obtenu le soutien du chef des Patriotes, Florian Philippot, qui a déclaré que la prochaine étape était la sortie de la France de l’UE.

Il a dit: « Bravo aux agriculteurs! Ils doivent maintenant se battre pour Frexit.

«Solution unique pour se débarrasser de la PAC et des traités de libre-échange qui créent une concurrence déloyale avec la Terre entière.

« La France aura une politique agricole nationale bien meilleure! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *