La France adopte une loi «  historique  » qui fixe l’âge du consentement sexuel à 15 ans

La France a adopté une «loi historique» avec un vote historique au Parlement pour définir les relations sexuelles avec un enfant de moins de 15 ans comme un viol et des relations sexuelles interdites avec des parents âgés de moins de 18 ans.

Jeudi, le parlement a voté à l’unanimité pour faire du viol avec des enfants de moins de 15 ans un délit punissable, invitant jusqu’à 20 ans de prison.

Cette longue loi intervient après que le pays a été secoué par une série de scandales d’abus sexuels pendant des années et que des allégations d’abus incestueux ont tourmenté l’élite française.

«C’est une loi historique pour nos enfants et notre société», a déclaré jeudi à l’Assemblée nationale le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti.

Les militants et partisans estiment que la nouvelle loi facilitera la poursuite des prédateurs et des auteurs en série.

conseillé

« Aucun agresseur adulte ne pourra réclamer le consentement d’un mineur de moins de 15 ans », a déclaré M. Dupond-Moretti.

Les lois antérieures permettaient d’accepter le consentement d’une personne par le tribunal quel que soit son âge, y compris les adultes ayant des relations sexuelles avec des enfants ou ayant des relations d’inceste.

Bien que les relations sexuelles entre adultes et enfants de moins de 5 ans soient interdites, mais autorisent le consentement des moins de 15 ans, il est extrêmement difficile pour les procureurs de prouver les allégations de viol d’enfants.

Cependant, une clause dite «Roméo et Juliette» a été ajoutée à la loi, ce qui permet toujours aux adolescents de consentir à des relations sexuelles avec un mineur âgé de plus de cinq ans. La clause ne s’appliquera pas aux cas d’agression sexuelle.

Cette clause a été ajoutée après que les législateurs se sont inquiétés du fait que fixer l’âge du consentement à 15 ans criminaliserait automatiquement une relation sexuelle entre de jeunes partenaires du même âge.

La législation a également durci les lois sur les relations sexuelles incestueuses, des milliers de femmes victimes de crimes sexuels ayant déclaré avoir été maltraitées par leurs proches.

Le pays qui a longtemps chéri son image de pays de la séduction et de la romance a été gâché par des dénonciations de scandales sexuels après que le #MeToo a balayé la France après que la belle-fille de l’éminent universitaire Olivier Duhamel ait été accusée d’avoir abusé de son frère jumeau dans son enfance.

Cela a conduit plus de personnes à témoigner avec le hashtag #MeTooIncest.

Le pays avait précédemment durci les lois sur les crimes sexuels en 2018 en interdisant le harcèlement sexuel dans les rues, avec des amendes ponctuelles pour les teasers de veille et les sifflets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *