La France autorise le premier traitement par anticorps de synthèse pour Covid-19

Délivré le: 28/02/2021 – 11:36

Les autorités françaises ont autorisé temporairement un traitement par anticorps monoclonaux pour les patients Covid à risque de développer des formes sévères de la maladie. La thérapie, qui utilise des protéines de laboratoire pour mimer les défenses du système immunitaire, est la première du genre à être autorisée en France.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré que la France avait déjà reçu des milliers de doses du traitement monoclonal, développé par le pharmaceutique américain Eli Lilly

« Ces nouveaux traitements nous donnent de l’espoir et renforcent notre arsenal anti-Covid », a déclaré Véran lors d’une conférence de presse jeudi. « Quelque 83 centres hospitaliers sont prêts à commencer le traitement, avec prudence, dans un premier temps pour les patients âgés de 80 ans et plus et ceux qui ont des troubles immunitaires. »

Le principal organisme de santé, le DGS, a déclaré qu’il serait également disponible pour les patients subissant une transplantation d’organe, une dialyse ou une chimiothérapie.

Véran a déclaré que des dizaines de milliers d’autres traitements par anticorps monoclonaux arriveraient le mois prochain.

Le traitement, appelé bamlanivimab, utilise un goutte-à-goutte pour délivrer un cocktail de protéines synthétiques qui imitent la capacité du système immunitaire à combattre les antigènes tels que les virus. Il est produit localement par le site d’Eli Lilly à Fegersheim, près de Strasbourg dans l’est de la France.

Agrément UE

Vendredi, l’agence des médicaments de l’Union européenne, l’EMA, a approuvé le traitement monoclonal développé par une autre biotech américaine, Regeneron.

$ REGN REGN-COV2 obtient l’approbation de commercialisation confidentielle de l’EMA pour le traitement du # COVID19 confirmé chez les patients qui ne nécessitent pas d’oxygène supplémentaire et qui présentent un risque élevé d’évolution vers un COVID-19 sévère.

– Bertrand Delsuc (@BertrandBio) 26 février 2021

La recommandation peut être utilisée comme guide dans les pays de l’UE sur l’utilisation de l’association de traitements par casirivimab et imdevimab. L’EMA continuera à surveiller la thérapie combinée en temps réel, avant d’envisager une recommandation pour une autorisation de mise sur le marché.

Le cocktail d’anticorps de Regeneron a été autorisé pour une utilisation d’urgence aux États-Unis en novembre et a été donné à l’ancien président américain Donald Trump lors de son infection au COVID-19.

Le régulateur examine également le traitement d’Eli Lilly, ainsi qu’un autre de Celltrion.

(avec AFP, Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *