La France donne le feu vert pour continuer dans les Six Nations alors que le gouvernement retire sa menace

Toute menace pesant sur la participation continue de la France à la Guinness Six Nations de cette année a été éteinte par le gouvernement français.

Vendredi 5 mars 2021, 18h38

Mis à jour vendredi 5 mars 2021, 19 h 14 Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, aux côtés de la ministre française des Sports Roxana Maracineanu. Photo: Franck Fife / AFP via Getty Images

Une rencontre vendredi matin entre le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer et la ministre des Sports Roxana Maracineanu, a donné le feu vert aux favoris du Championnat pour continuer à jouer.

Maracineanu avait menacé de retirer la France en raison de l’épidémie de coronavirus qui a vu 12 joueurs et quatre membres du personnel, dont l’entraîneur-chef Fabien Galthie, être testés positifs pour Covid-19, forçant le report du match du troisième tour contre l’Écosse.

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne

Il est apparu que Galthie avait quitté la bulle de l’équipe le week-end d’ouverture pour regarder son fils jouer au rugby, tandis que les membres de l’équipe allaient également manger des gaufres à Rome pour jouer en Italie.

Cependant, la France a été innocentée de tout acte répréhensible avec Blanquer décrivant les mesures de sécurité contre les coronavirus en place comme «bien développées», bien qu’il ait ajouté que «vous ne pouvez jamais être trop vigilant».

Maracineanu a ordonné des précautions supplémentaires et a appelé à un contrôle plus strict des protocoles Covid.

En réponse au dernier point, Laporte a déclaré «maintenant, ne plus quitter l’hôtel».

Lire la suite

Lire la suite

Adam Hastings banni pour trois matches après un carton rouge

La France affrontera l’Angleterre à Twickenham samedi prochain, puis le Pays de Galles à domicile le week-end suivant, avec leur confrontation contre l’Écosse à Paris qui devrait être réorganisée le 26 mars.

Raphael Ibanez, l’ancien international français qui est désormais chef d’équipe, a été sollicité par les ministres du gouvernement pour superviser un contrôle accru du respect des règles sanitaires.

Après les menaces initiales de Maracineanu, il y avait un sentiment que la partie française avait eu quelque chose de facile à conduire lors de l’audition du gouvernement.

Laporte a continué à insister sur le fait que les joueurs n’avaient rien fait de mal en sortant manger des gaufres à Rome la veille du match d’ouverture contre l’Italie.

«Bien que manger avec le masque soit compliqué», a-t-il déclaré, avant de concéder: «Désormais c’est interdit, le protocole ira plus loin, il est interdit de sortir de l’hôtel.»

Blanquer a conclu en déclarant: «Nous étions très fiers des premiers matches de l’équipe de France dans ce tournoi des Six Nations, ça a bien commencé et nous voulons que ça continue très bien. Nous souhaitons le meilleur au XV de France et c’est pourquoi nous créons les conditions de ce nouveau départ.

Un message de l’éditeur:

Obtenez un an d’accès illimité à toute la couverture sportive de The Scotsman sans avoir besoin d’un abonnement complet. Une analyse experte des plus grands jeux, des interviews exclusives, des blogs en direct, des actualités sur les transferts et 70% de publicités en moins sur Scotsman.com – le tout pour moins de 1 £ par semaine. Abonnez-vous à nous aujourd’hui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *