La France fait face à un verrouillage «  inévitable  » alors que les affaires augmentent fortement

La France fait face à un verrouillage «inévitable» alors que les affaires augmentent fortement. image: Wikipédia

La France fait face à un verrouillage «inévitable» alors que les cas augmentent fortement.

Un troisième verrouillage national semble inévitable pour la France en cas de coup dur pour Macron alors que les cas augmentent fortement à la suite de l’échec du vaccin européen. Le nombre de patients atteints de Covid-19 dans les unités de soins intensifs en France a atteint un nouveau record pour cette année alors que les médecins préviennent qu’une troisième vague du virus pourrait bientôt submerger les hôpitaux.

Les données de dimanche ont montré qu’il y avait 4 872 patients en soins intensifs traités, près d’un pic de novembre lors de la deuxième vague de virus en France, mais en dessous d’un maximum d’environ 7 000 en avril de l’année dernière. Il intervient alors qu’un groupe de 41 médecins hospitaliers de la région parisienne a signé un article dans le journal Le Journal du Dimanche avertissant qu’ils pourraient bientôt devoir commencer à choisir entre les patients pour un traitement d’urgence.

Les scientifiques ont fait valoir que les mesures de verrouillage partiel du gouvernement sont inadéquates face aux variantes de coronavirus à propagation rapide.

Au cours des sept derniers jours, environ 37 000 nouveaux cas ont été signalés en moyenne chaque jour, soit un quart par rapport à la période de sept jours précédente, tandis que les pénuries de lits dans les hôpitaux des zones les plus touchées deviennent aiguës.

Au total, il y a actuellement 28000 personnes hospitalisées atteintes de Covid-19 en France, un peu moins que le pic de 32000 hospitalisations de la première vague en mars et avril de l’année dernière, et 33500 dans la deuxième vague, selon les chiffres officiels.

Lundi, les autorités de santé publique ont rapporté que 4 974 personnes étaient en soins intensifs, soit moins que le pic de 7 019 de la première vague, mais supérieur au plus haut de 4 903 de la deuxième vague observé en novembre.

«Les perspectives sont pires qu’effrayantes», a déclaré lundi à la radio RMC Jean-Michel Constantin, responsable de l’anesthésie et des soins intensifs de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière dans le sud-est de Paris, Jean-Michel Constantin.

«Nous sommes déjà au niveau de la deuxième vague et nous nous rapprochons de la première… Avril va être terrible.»

Merci d’avoir pris le temps de lire cet article de presse «La France fait face à un verrouillage« inévitable »alors que les cas augmentent fortement». Pour plus d’informations quotidiennes sur le Royaume-Uni, les actualités quotidiennes espagnoles et les actualités mondiales, visitez la page d’accueil d’Euro Weekly News.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *