La France fait pression pour une législation européenne sur la Super League de football – POLITICO

PARIS – La France travaille activement sur la manière de faire pression pour une législation européenne pour protéger le football alors que les meilleurs clubs menacent de mettre en place une Super League échappée controversée, a déclaré mardi le jeune ministre des Affaires européennes, Clément Beaune.

« Nous allons essayer, même à travers le droit européen, de renforcer les systèmes de financement des petits clubs et d’enraciner enfin ce modèle européen de football, de sport et de fête populaire », a-t-il déclaré à la radio française franceinfo dans une interview.

Dimanche soir, 12 grands clubs européens ont annoncé une ligue séparatiste de football, qui a suscité la condamnation politique des plus hauts niveaux d’Europe.

Le palais de l’Elysée avait déjà laissé entendre lundi que de nouvelles règles européennes seraient nécessaires, par exemple via une directive.

C’est le rôle de la Commission européenne de proposer une législation européenne, mais Beaune a déclaré mardi que la France pousserait la question lors de sa présidence du Conseil de l’UE au premier semestre 2022, si la Super League n’était pas étouffée d’ici là. Il a insisté sur le fait que la pression politique devrait également conduire d’abord au changement.

Dans un communiqué publié lundi, la Commission a déclaré qu’elle ne souhaitait pas utiliser ses pouvoirs de compétition pour régler le combat entre l’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, et les clubs.

Mais Beaune a ajouté qu’il y avait suffisamment de terrain d’entente entre les règles nationales sur le financement du sport dans tout le bloc – «basé sur le mérite et la solidarité» – pour viser des règles européennes. «Nous devons agir beaucoup plus rapidement qu’avec la législation. J’espère que des pressions politiques seront exercées », a-t-il déclaré.

En France, le Paris Saint-Germain a résisté à un vaste lobbying de la Super League pour rejoindre la compétition rebelle, selon des informations.

Au Royaume-Uni, le Premier ministre Boris Johnson a déclaré aux autorités du football qu’il était prêt à «larguer une bombe législative» pour arrêter la ligue séparatiste, a rapporté l’Evening Standard.

Lors d’une réunion avec l’Association de football et la Premier League, Johnson « a réitéré son soutien indéfectible aux autorités du football et a confirmé qu’ils avaient le soutien total du gouvernement pour prendre toutes les mesures nécessaires pour mettre un terme à ces plans », indique un communiqué n ° 10. , a rapporté le Standard.

«Le Premier ministre a confirmé que le gouvernement ne restera pas les bras croisés pendant qu’une petite poignée de propriétaires crée un atelier fermé. Il a clairement indiqué qu’aucune action n’était hors de propos et que le gouvernement étudie toutes les possibilités, y compris les options législatives, pour faire en sorte que ces propositions soient arrêtées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *