La France mettra en quarantaine les voyageurs de quatre pays

Les autorités françaises limiteront étroitement les personnes pouvant se rendre en France depuis le Brésil, l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud, et imposeront une quarantaine de 10 jours à ceux qui le font, dans l’espoir d’éviter les variantes inquiétantes de coronavirus circulant dans ces pays, a annoncé le gouvernement. le samedi.

L’annonce s’ajoute à un patchwork changeant de restrictions internationales qui ont compliqué les voyages à travers le monde.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé samedi soir qu’à partir du 24 avril, les voyageurs arrivant de l’un des quatre pays devront être mis en quarantaine pendant 10 jours. Les agents de police les vérifieront pour s’assurer qu’ils se conforment.

L’entrée des quatre pays sera limitée presque exclusivement aux citoyens français et à leurs familles, aux citoyens d’autres pays de l’Union européenne et aux étrangers ayant un domicile permanent en France. Les voyageurs doivent avoir été testés négatifs pour le virus dans un délai plus court avant le décollage et subiront des tests antigéniques à leur arrivée.

«Ce sont les pays les plus dangereux», a déclaré dimanche Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, à la télévision France 3.

Presque tous les vols entre la France et le Brésil resteront suspendus au moins jusqu’à ce que les nouvelles règles entrent en vigueur et peut-être plus longtemps, a déclaré le gouvernement.

Les restrictions renforcées étaient nécessaires en raison de la «propagation incontrôlée du virus dans certains pays», y compris la transmission généralisée de variantes virales comme celles identifiées pour la première fois au Brésil et en Afrique du Sud qui semblent être plus résistantes à certains vaccins Covid-19 actuels, a déclaré M. Castex a déclaré dans sa déclaration.

La décision de la France s’ajoute à un enchevêtrement complexe de règles et de politiques sur les voyages internationaux qui peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre et d’un mois à l’autre.

L’Allemagne a assoupli certaines de ses restrictions de voyage cette semaine, supprimant la Grande-Bretagne, l’Irlande, la Finlande et la Barbade de sa liste de zones à risque, ce qui signifie que les voyageurs de ces pays n’ont plus besoin de mettre en quarantaine à leur arrivée.

Mais le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que son pays n’était «pas pressé» de rouvrir ses frontières, qui ont été largement fermées à quiconque autre que les citoyens australiens de retour.

« Je ne mettrai pas en danger la façon dont nous vivons dans ce pays, qui est si différent du reste du monde aujourd’hui », a déclaré dimanche M. Morrison aux journalistes.

Contrairement aux nombreux pays européens qui ont maintenu les restaurants fermés, les déplacements limités et les masques faciaux obligatoires pour lutter contre une nouvelle vague d’infections, l’Australie a son épidémie de coronavirus largement sous contrôle et les résidents sont pour la plupart libres de voyager au pays et de dîner à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *