«  La France n’a pas à s’excuser du génocide au Rwanda  »

RFI

L’UE soutient le vaccin Pfizer-BioNTech et ne renouvellera pas les contrats AstraZeneca et J&J

L’Union européenne a annoncé des plans pour une extension massive du contrat pour le vaccin Covid-19 de Pfizer-BioNTech, affirmant que le bloc avait choisi de s’en tenir aux entreprises qui avaient montré leur valeur pendant la pandémie. L’UE ne renouvellera pas les contrats de vaccins avec AstraZeneca et Johnson & Johnson après leur expiration, selon les rapports. «Nous devons nous concentrer sur les technologies qui ont fait leurs preuves», a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Elle a également annoncé que l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech fourniraient à l’UE 50 millions de doses supplémentaires au deuxième trimestre de cette année, compensant ainsi les livraisons hésitantes d’AstraZeneca.Von der Leyen a déclaré que Pfizer-BioNTech «s’est avéré être un partenaire fiable . Il a tenu ses engagements et il est à l’écoute de nos besoins. C’est dans l’intérêt immédiat des citoyens de l’UE. »Dans une réprimande cinglante à AstraZeneca et Johnson & Johnson, la Commission européenne ne renouvellera pas ses contrats de vaccin Covid avec les géants pharmaceutiques anglo-suédois et américain, a rapporté le quotidien italien La Stampa, citant un source du ministère italien de la Santé. «La Commission européenne, en accord avec les dirigeants de nombreux pays (de l’UE), a décidé que les contrats avec les entreprises qui produisent des vaccins (vecteur viral) valables pour l’année en cours ne seront pas renouvelés à leur expiration », a rapporté le journal, ajoutant que Bruxelles préférerait se concentrer sur la technologie ARN (ARNm) utilisée par Pfizer et Moderna. pandémie. « Nous ne pouvons cependant pas commenter les problèmes contractuels », a-t-il ajouté. caillots chez certains receveurs. La plupart des vaccins administrés dans le pays scandinave jusqu’à présent ont été le vaccin Pfizer-BioNTech, qui était censé être le cheval de bataille de la campagne de vaccination de l’UE cette année – un vaccin bon marché et facile à transporter pour briser le dos de la pandémie. Pourtant, l’UE a déclaré que sur 120 millions de doses promises pour le 1er trimestre, seulement 30 millions avaient été livrées et, sur les 180 millions attendus, il n’en reste plus que 70 millions à livrer au 2ème trimestre. Le jab J&J, qui utilise la même technologie de base qu’AstraZeneca, a frappé un hic cette semaine lorsque les régulateurs américains ont recommandé une «pause» dans l’administration du vaccin à dose unique. Les livraisons dans l’UE ont été suspendues. « Effets secondaires très graves » Commentant les préoccupations d’AstraZeneca et de J&J, le député européen Peter Liese a déclaré: « Les effets secondaires sont très graves et je soutiens la décision de nombreux États membres de ne pas vacciner AstraZeneca aux plus jeunes pour le moment. «J’espère que les effets secondaires de Johnson & Johnson seront rapidement clarifiés par la FDA américaine et que des recommandations ciblées pourront alors être faites pour qui ce vaccin peut et ne peut pas être utilisé.» En France, Pfizer fournit actuellement la plupart des vaccins. Selon sur le site Covidtracker.fr, qui suit les derniers développements concernant la pandémie, 11 millions de Français (sur un total de 67 millions) ont reçu leur premier vaccin, tandis que 3,8 millions ont eu leur deuxième vaccin. obtenus par les services de santé français ont été fournis par Pfizer / BioNTech, moins d’un tiers par AstraZeneca et une petite partie par Moderna. (avec AP, Reuters)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *