La France n’a pas perdu son élan avant le choc contre l’Angleterre: Ollivon

Par Julien Pretot

PARIS (Reuters) – Le capitaine de la France Charles Ollivon est convaincu que les Bleus n’ont pas perdu leur élan malgré une épidémie de COVID-19 alors qu’ils se préparent à un affrontement charnière des Six Nations contre l’Angleterre à Twickenham samedi.

Douze joueurs et cinq membres du personnel, dont l’entraîneur-chef Fabien Galthie, ont été testés positifs pour le nouveau coronavirus après la deuxième victoire de la France en autant de matchs lorsqu’elle a battu l’Irlande, ce qui a incité les organisateurs à reporter leur match contre l’Écosse.

Cela signifie que la France n’a pas joué dans le championnat depuis le 14 février, tandis que l’Angleterre a joué pour la dernière fois le 27 février lorsqu’elle a perdu 40-24 contre le Pays de Galles – leur deuxième défaite en trois sorties.

« Honnêtement, rien n’a changé. L’atmosphère, la confiance, tout est intact », a déclaré Ollivon aux journalistes vendredi.

« L’élan est toujours là et nous ne pouvons pas attendre demain, pour jouer à ce jeu et poursuivre notre projet. Les choses sont très claires dans nos têtes. »

La France, qui accueillera la prochaine Coupe du monde en 2023, n’a pas remporté les Six Nations depuis 2010, l’année où elle a terminé son dernier Grand Chelem, et elle n’a pas battu l’Angleterre à Twickenham au championnat depuis 2005.

« Nous connaissons le défi auquel nous sommes confrontés, l’Angleterre a remporté les deux dernières compétitions auxquelles elle a participé », a déclaré Ollivon.

L’Angleterre a remporté les Six Nations 2020, devant la France sur la différence de points malgré sa défaite face aux Bleus à Paris, et la Coupe des Nations d’automne en battant une équipe française largement réservée en finale.

« Nous savons que quoi qu’il arrive, l’Angleterre sera prête, nous connaissons la tâche à accomplir », a déclaré Ollivon.

La France est deuxième du classement avec neuf points en deux matches, cinq derrière le Pays de Galles qui en a disputé trois, avec l’Angleterre à la quatrième place avec six points en trois matches.

Les Bleus s’appuieront sur la même paire de demi-arrières d’Antoine Dupont et Matthieu Jalibert qui a débuté contre l’Italie et l’Irlande, et accueillera de nouveau le centre Virimi Vakatawa qui a raté les deux premiers matchs en raison d’une blessure au genou.

(Reportage de Julien Pretot; Montage par Ken Ferris)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *