La France signale trois nouveaux cas de thrombose, plus de décès après les coups d’AstraZeneca

Délivré le: 03/04/2021 – 10:52

Trois nouveaux cas de thrombose atypique (caillots) associés au vaccin Covid-19 d’AstraZeneca, avec deux décès supplémentaires, sont survenus en France entre le 19 et le 25 mars, selon l’Agence française du médicament (ANSM).

Depuis le début de la vaccination, « douze cas, dont quatre décès au total » de ces rares thromboses sont survenus en France, a indiqué vendredi l’ANSM.

L’agence de santé, qui avait signalé ce risque il y a une semaine, « reconfirme la très rare occurrence de ce risque thrombotique » chez les personnes vaccinées avec le vaccin AstraZeneca.

Mais il rappelle également que l’Agence européenne des médicaments (EMA) confirme le rapport bénéfice / risque positif de la vaccination avec AstraZeneca dans la prévention du Covid-19.

L’ANSM recommande aux personnes ayant reçu ce vaccin de consulter immédiatement un médecin si les symptômes persistent au-delà de trois jours, tels que «essoufflement, douleurs thoraciques, gonflement des jambes, douleurs abdominales, maux de tête intenses, vision trouble ou ecchymose à distance de le site d’injection « .

Plainte déposée

La famille d’une femme de 38 ans décédée d’une thrombose après avoir reçu une première dose du vaccin a déposé une plainte vendredi auprès du parquet de Toulouse.

La plainte a été déposée «contre X» – ne visant aucun individu ou entité à ce stade – une pratique autorisée en France lorsque les circonstances d’une affaire ne sont toujours pas claires, dans le but «d’obtenir une enquête», l’avocat de la famille Etienne Boittin a déclaré vendredi à l’agence de presse française AFP.

La femme, une assistante sociale, qui a été vaccinée à la mi-mars en raison de son travail dans un centre pour personnes handicapées – n’a pas souffert de problèmes de santé particuliers, a ajouté Boittin.

Son état de santé s’est détérioré peu après la vaccination et elle a été hospitalisée. Elle est décédée le 29 mars d’un caillot de sang dans le cerveau.

La France et plusieurs autres pays européens ont repris les vaccinations AstraZeneca le mois dernier après avoir brièvement suspendu le produit en raison de rapports de caillots sanguins chez un petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin.

Dans un autre développement, le régulateur médical britannique a déclaré samedi que sur 30 personnes ayant souffert de caillots sanguins après avoir reçu le vaccin Oxford-AstraZeneca, sept étaient décédées.

« Sur les 30 rapports jusqu’au 24 mars inclus, 7 sont malheureusement décédés », a déclaré l’Agence de régulation des médicaments et des produits de santé dans un communiqué envoyé à l’AFP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *