La France toujours attractive pour les investisseurs étrangers malgré Covid et deux verrouillages

Délivré le: 05/03/2021 – 16:49

Malgré le ralentissement économique dû à la pandémie de Covid, les investisseurs étrangers ont investi de l’argent dans plus de 1 200 projets en France en 2020, permettant au gouvernement de se faire le champion de «la deuxième meilleure année de la dernière décennie».

La pandémie Covid-19 et deux lock-out en France n’ont pas poussé les investisseurs étrangers à courir.

La France a enregistré quelque 1215 nouveaux projets d’investissements étrangers l’année dernière, soit une baisse de seulement 17% par rapport à 2019, lorsque la France était le pays le plus attractif d’Europe pour les investissements étrangers.

Cette nouvelle encourageante dans un paysage économique par ailleurs morose a été livrée dans un rapport récemment publié par Business France, l’agence gouvernementale chargée de promouvoir l’attractivité française à l’étranger.

«2020 est la deuxième meilleure année de ces dix dernières années», a déclaré au quotidien le président de Business France Christophe Lecourtier au Figaro en référence aux 34 567 emplois créés ou sauvés grâce à ces investissements.

29809 de ces emplois étaient nouveaux: moins qu’en 2019 mais une augmentation par rapport à 2018.

La France a également apprécié le fait que la baisse des investissements étrangers par rapport à 2019 était bien inférieure à la moyenne mondiale de 42% sur la même période selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

🔴 FLASH ECO- En 2020, la France reste attractive:

👉Elle a accueilli 1 215 projets d’investissements (-17% vs -40% en moyenne dans le monde).

👉Ces investissements ont permis de maintenir ou de créer 35 000 emplois en 🇨🇵, le 2ème meilleur bilan des dix dernières années. (👇) pic.twitter.com/4UcMu8shHn

– L’actu des bonnes nouvelles 👍📰 (@La_BonneActu) 1 mars 2021

Biotech et énergies renouvelables

Environ un quart des investissements étrangers a été directement consacré au développement des sites de production, 12% à la R&D, 13% aux affaires et 6% à la logistique qui bénéficie de la croissance du commerce en ligne.

La santé et la biotechnologie représentaient la plus grande partie des projets (en hausse de 40% par rapport à 2019) et le secteur des énergies renouvelables a augmenté de 13%.

Parallèlement, les investissements dans le secteur aéronautique et le tourisme ont chuté de façon spectaculaire de plus de 50%.

Solidarité européenne

L’UE reste de loin la plus grande source d’investissements étrangers, générant près des deux tiers des projets.

Pour Business France, cela témoigne d’une forme de solidarité européenne face à la crise économique et également à l’impact du fonds de relance européen de 750 milliards d’euros.

Pays par pays, les États-Unis sont le premier investisseur (17%), suivis de l’Allemagne (16,5%) et du Royaume-Uni (10%).

La France propice aux affaires

La France a engagé d’importantes réformes économiques sous la houlette du président Macron pour la rendre plus attractive pour les investissements étrangers: assouplissement du droit du travail, réduction de l’impôt sur les sociétés et relance du secteur technologique.

«Nos réformes ont été convaincantes», a déclaré le ministre du Commerce extérieur et de l’attractivité économique Franck Riester lors de la publication du rapport, citant des réductions d’impôts de «20 milliards d’euros pour la période 2020-22» pour les sociétés de production.

« La France a montré ces dernières années qu’elle était capable d’améliorer ses points noirs », a déclaré Lecourtier au Monde, « nous avons assoupli le code du travail, allégé la politique fiscale et allégé les formalités administratives pour les investisseurs ».

La France a lancé le 26 février le projet «Team France Invest» avec une data room virtuelle pour inciter les investisseurs à envisager de s’implanter dans des zones moins connues en dehors de la région parisienne et d’autres grandes villes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *