La France va alléger le couvre-feu et les restrictions de voyage le 2 mai: rapport

Les restaurants, cafés et bars sont fermés depuis le 30 octobre en France. (Déposer)

Paris:

La France prévoit de lever les restrictions de voyage et d’alléger un couvre-feu à l’échelle nationale le 2 mai, car les cas quotidiens de Covid-19 commenceront bientôt à baisser, a déclaré à l’AFP une source proche de la présidence.

Le président Emmanuel Macron a également l’intention de s’en tenir à un objectif de permettre aux restaurants de servir leurs clients à l’extérieur à partir de la mi-mai, tout en rouvrant également les cinémas, les théâtres et les musées à capacité réduite, a indiqué la source.

Les entreprises non alimentaires ouvriront également leurs portes à la mi-mai, après que Macron a annoncé leur fermeture à partir du 3 avril pour contenir une troisième vague d’infections à coronavirus qui ont de nouveau poussé les hôpitaux au bord du gouffre.

Les gens doivent actuellement rester à moins de 10 kilomètres de leur domicile et un couvre-feu de 19h00 est en vigueur, bien qu’à partir du 2 mai, les deux limites seront assouplies, a déclaré la source à l’AFP mardi soir.

Macron a également ordonné la fermeture d’écoles en avril pour ralentir l’épidémie, mais les élèves de la maternelle et du primaire devraient revenir lundi et les élèves plus âgés le 3 mai.

Les restaurants, cafés et bars sont fermés depuis le 30 octobre, provoquant l’angoisse des propriétaires malgré un soutien financier massif du gouvernement pour compenser la perte de revenus et limiter les licenciements.

Macron présidera mercredi une réunion avec les principaux ministres pour évaluer les efforts du gouvernement pour lutter contre la crise.

La perspective d’un soulagement du quasi-verrouillage reflète la conviction du gouvernement que le nombre de cas quotidiens de Covid tombera à environ 20 000 dans un mois, a déclaré la source.

Macron parie également que la France atteindra son objectif de vacciner 20 millions de personnes avec au moins une dose d’ici la mi-mai, contre 13 millions actuellement.

Mardi, les autorités sanitaires ont signalé 43 098 cas au cours des dernières 24 heures et 375 décès, portant le total du pays à 101 597.

Macron a attiré le feu des opposants politiques ainsi que des experts de la santé au début de cette année lorsqu’il s’est prononcé contre un nouveau verrouillage, contrant une tendance européenne.

Il a défendu cette décision en affirmant que la France et son économie avaient gagné « de précieuses semaines de liberté », mais la flambée des cas lui a forcé la main en avril, bien qu’il se soit arrêté avant d’ordonner aux gens de rester à la maison ou d’éviter de socialiser complètement.

(À l’exception du titre, cette histoire n’a pas été éditée par le personnel de NDTV et est publiée à partir d’un flux syndiqué.)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *