La pandémie pousse la dette du gouvernement français au plus haut depuis 1949 | De l’argent

Une femme marche dans une rue vide de la vieille ville de Nice alors que la France entre dans un troisième verrouillage imposé pour ralentir le taux de contagion de la maladie à coronavirus le 19 mars 2021. – Photo Reuters

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram pour les dernières mises à jour sur les nouvelles que vous devez savoir.

PARIS, 26 mars – La dette publique française a grimpé l’année dernière à son plus haut niveau depuis peu après la Seconde Guerre mondiale en raison de la pandémie de coronavirus et de la crise économique qui a suivi, a annoncé vendredi le bureau des statistiques.

La dette publique de la France en 2020 était égale à 115,7% du PIB annuel et le déficit budgétaire s’élevait à 9,2% du PIB, « le niveau le plus élevé depuis 1949 », a indiqué le bureau des statistiques Insee.

En 2019, avant que la pandémie de Covid-19 n’éclate, la dette publique française était de 97,6% du PIB et le déficit budgétaire de 3,1%.

Le gouvernement s’attendait à des chiffres encore pires, avec un déficit de 11,3% et une dette d’environ 120%.

La pandémie de Covid-19 a frappé l’économie française qui s’est contractée de 8,2% en 2020, obligeant le gouvernement à apporter un soutien massif aux entreprises pour éviter les faillites et les suppressions d’emplois massives. – AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *