La situation s’aggrave dans certaines régions de France, mais un autre verrouillage est exclu

Le Premier ministre français, Jean Castex, a déclaré que la situation actuelle du Covid-19 dans certaines régions de France était «préoccupante». Les cas dans les Alpes et les Pyrénées restent stables et relativement sous contrôle, même si les inquiétudes augmentent après la période des vacances. NOUVEAU

«La situation sanitaire dans notre pays s’est aggravée ces derniers jours. Hier, nous avons signalé plus de 30 000 cas positifs, un chiffre que nous n’avons pas enregistré depuis novembre dernier », a-t-il déclaré jeudi dans un discours télévisé.

La France avait pour objectif de ramener ce chiffre à 5 000 par jour et n’est pas bloquée comme beaucoup d’autres pays d’Europe.

Le Premier ministre a averti que le virus avait gagné du terrain au cours de la semaine dernière et a déclaré qu’il fallait maintenant du temps pour permettre aux vaccins de fonctionner.

Vingt départements en France ont été placés sous «  surveillance renforcée  » avec la menace de restrictions sanitaires supplémentaires, y compris des verrouillages le week-end alors que le nombre de virus Covid augmente.

Les Alpes Maritimes sont la seule région montagneuse de France sur la liste.

La région contient la station balnéaire d’Isola 2000 et une poignée de plus petites.

Zones de danger

C’est actuellement les périodes de vacances à travers la France et bien que les remontées mécaniques soient fermées, les hôtels et les hébergements sont ouverts.

Les stations de ski rapportent entre 20% et 30% de leur nombre normal.

La plupart offrent une gamme d’autres activités pour les clients.

Les Menuires, France

Vallée de Chamonix, France

Cela signifie que les gens se sont déplacés dans le pays et ont potentiellement propagé le virus.

Un lock-out aurait probablement entraîné la fermeture de cas, mais aurait été politiquement impopulaire et économiquement dommageable.

Le premier ministre a déclaré qu’un verrouillage à l’échelle du pays n’était pas prévu.

La France a enregistré 3 721 061 cas et 85 473 décès depuis le début de la pandémie.

Elle compte actuellement 208 cas pour 100 000 habitants sur une période de 7 jours.

«Le verrouillage du week-end est une mesure intermédiaire qui, nous l’espérons, nous permettra d’aplatir la courbe des infections. C’est une mesure ciblée dans certaines zones où l’épidémie se propage rapidement.

«Cela me semble être la bonne stratégie sans affecter les zones où l’épidémie diminue ou circule moins rapidement.»

La France a également maintenant atteint le point où 50% de tous les cas positifs signalés sont de nouvelles variantes du virus.

« La plus répandue dans notre pays est la variante anglaise qui affecte désormais plus de la moitié des personnes infectées par Covid-19 en France », a déclaré le Premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *