La souche sud-africaine augmente à Paris mais la variante indienne n’a pas encore atteint la France

Le ministre français de la Santé, Olivier Véran, a déclaré mardi que la variante sud-africaine de Covid-19 était en hausse dans la grande région parisienne d’Île-de-France, mais qu’aucune souche de la variante indienne n’avait jusqu’à présent été détectée.

© Alain Jocard, AFP

La variante sud-africaine du coronavirus SRAS-CoV-2 se propage rapidement en Île-de-France, a averti mardi le ministre de la Santé Olivier Véran.

«Nous avons constaté cette semaine une forte augmentation de la proportion [of Covid-19 cases involving] la variante sud-africaine, qui représentait 6% des diagnostics et qui représente désormais 10%, notamment dans la proche banlieue parisienne », a-t-il annoncé en marge d’une visite dans un centre de crise sanitaire régional de la banlieue parisienne durement touchée. de Seine-Saint-Denis.

Cependant, Véran a déclaré qu’aucun cas n’avait été confirmé impliquant la variante indienne dans la grande région parisienne.

Le président Emmanuel Macron s’exprimera dans les prochains jours pour détailler la levée progressive des restrictions de Covid-19, a déclaré Véran, malgré la flambée des admissions à l’USI. Les hôpitaux français ont enregistré lundi 400 nouveaux décès et dépassé le seuil de 6000 patients Covid-19 en réanimation, un niveau jamais vu depuis avril 2020 lors de la première vague de l’épidémie.

«Nous devons poursuivre nos efforts, notamment dans la lutte contre la propagation des variantes qui, comme nous le savons, sont plus contagieuses», a déclaré Véran.

La France était en passe de dépasser la barre symbolique des 20 millions de vaccinations (première et deuxième doses combinées) mardi, mais le lent déploiement des innoculations reste insuffisant pour aider la France à sortir de sa crise sanitaire. Lundi, 27% de la population adulte avait reçu une première dose de vaccin tandis que 10,8% avaient reçu deux doses.

(FRANCE 24 avec Reuters et AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *