L’Angleterre abandonnée à la rue a raté des occasions de défaite face à la France

L’Angleterre a été laissée à l’écart des occasions manquées alors qu’elle glissait vers une défaite amicale 3-1 contre une France affaiblie au Stade Michel d’Ornano à Caen.

La France, sans plusieurs joueurs de premier plan en raison d’une épidémie de Covid dans son camp, menait 1-0 à la mi-temps grâce à la superbe finition de Sandy Baltimore et a prolongé son avance via le penalty de la remplaçante Viviane Asseyi en deuxième période.

L’Angleterre s’y est repliée via le coup de pied de Fran Kirby et a frappé les boiseries via Keira Walsh avant que Marie-Antoinette Katoto ne marque le troisième but décisif de la France.

La France, qui a prolongé son invaincu à 16 matches, a concédé son premier but en plus de 13 heures et demie et l’Angleterre sera déçue de ne pas avoir ajouté à son décompte.

L’effort de Beth Mead à la 31e minute a été exclu pour hors-jeu et le non marqué Nikita Parris a dirigé une chance en or loin du centre de Walsh sur le coup de la mi-temps.

conseillé

Une minute après que Mead a pensé qu’elle avait donné l’avance à l’Angleterre, la France a balayé le peloton et Baltimore a terminé un compteur lisse en plaçant son arrivée dans le coin supérieur.

Elisa De Almeida a tiré la première chance réelle du match à la septième minute avant que l’Angleterre ne réponde par l’intermédiaire de l’attaquant d’Arsenal Mead, dont le tir bien frappé était détenu par la gardienne de but française Pauline Peyraud-Magnin.

Newsletter du football indépendant Recevez les derniers titres du football directement dans votre boîte de réception deux fois par semaine

Newsletter du football indépendant Recevez les derniers titres du football directement dans votre boîte de réception deux fois par semaine

Le gardien de but anglais Ellie Roebuck avait auparavant refusé Baltimore et Valerie Gauvin, tandis que Peyraud-Magnin a empêché le faible effort de Parris dans le coin inférieur.

Roebuck a réalisé deux autres arrêts cruciaux juste après l’heure pour empêcher les tirs de Katoto et Asseyi.

L’entraînement féroce d’Asseyi a été basculé sur la barre transversale et lorsque Rachel Daly est entrée en collision avec De Almeida alors que les deux joueurs allaient pour le rebond, l’arbitre suédoise Sara Persson a consulté son assistante et a indiqué l’endroit.

Asseyi, remplaçante de Gauvin deux minutes plus tôt, a calmement converti sa pénalité dans le coin inférieur.

L’introduction de Lauren Hemp pour Mead à la 64e minute a donné à l’Angleterre une longueur d’avance et elle a remporté un penalty lorsqu’elle a été renversée par Marion Torrent, qui a été envoyée par Kirby dans le coin inférieur 14 minutes plus tard.

L’attaquant de Manchester City Hemp a ensuite rattrapé Walsh et le tir de ce dernier a frappé le poteau gauche de Peyraud-Magnin avant que la France ne s’écarte pour son troisième but.

Kadidiatou Diani a couru sans faute sur la droite et son centre bas a été ramené à la maison par Katoto.

C’était la première fois que l’Angleterre, portant des brassards noirs en signe de respect après la mort du prince Philip, duc d’Édimbourg, affrontait une équipe dans le top 10 mondial depuis mars 2020 et ils devaient payer pour une finition capricieuse.

Pennsylvanie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *