Le fardeau de la dette de la France atteint un record en 2020 mais reste en deçà des attentes du gouvernement

PARIS (Reuters) – La France a enregistré un déficit et une dette record du secteur public l’année dernière, mais ceux-ci sont restés inférieurs aux attentes après que l’économie s’est contractée moins que prévu dans la planification budgétaire du gouvernement, ont montré vendredi les données officielles.

Le déficit public du pays est passé à 9,2% du produit intérieur brut (PIB) – le plus élevé depuis 1949 – contre 3,1% en 2019, a indiqué l’agence officielle des statistiques de l’Insee. Mais c’était en deçà des attentes du gouvernement pour un déficit de 10,2%.

Pendant ce temps, la dette publique brute a atteint un record de 115,7% du PIB l’an dernier, contre 97,6% en 2019, mais était également inférieure à l’estimation de 117,5% dans la planification budgétaire du gouvernement.

La dette de la France a augmenté en flèche l’année dernière alors que le gouvernement a déboursé des milliards pour soutenir les entreprises et les travailleurs au pire de la crise des coronavirus.

«Cette protection nous permet de garantir un fort rebond de notre économie une fois la crise sanitaire derrière nous», a déclaré le ministre des Finances Bruno Le Maire dans un communiqué.

«Lorsque l’activité économique aura repris, nous devrons commencer à rembourser cette dette avec notre stratégie basée sur la croissance, la maîtrise des dépenses publiques et les réformes structurelles», a-t-il ajouté.

Les chiffres inférieurs aux attentes ne sont guère surprenants étant donné que la récession française s’est avérée moins sévère que prévu lors de la planification budgétaire du gouvernement. L’Insee a déclaré le mois dernier que l’économie s’était contractée de 8,4% l’an dernier, moins que la contraction de 10% sur laquelle le gouvernement avait basé sa planification budgétaire.

Le gouvernement prévoit actuellement que le déficit se réduira cette année à 6,7% du PIB et que le fardeau de la dette s’élargira à 116,2%. Il doit mettre à jour ses prévisions de finances publiques pour 2021 en avril.

(Reportage de Leigh Thomas; Édité par Ana Nicolaci da Costa)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *