Le gouvernement français donne le feu vert à la France pour continuer à jouer

Tout doute sur l’affrontement des Six Nations entre l’Angleterre et la France se déroulant comme prévu s’est estompé après l’approbation des conclusions de l’enquête des Bleus sur leur épidémie de coronavirus par le gouvernement français.

Une rencontre vendredi matin entre le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer et la ministre des Sports Roxana Maracineanu, a donné le feu vert aux favoris du Championnat pour continuer à jouer.

Maracineanu avait menacé de retirer la France en raison de l’épidémie qui a vu 12 joueurs et quatre membres du personnel de l’arrière-salle, dont l’entraîneur-chef Fabien Galthie, être testés positifs pour Covid-19, forçant le report du match du troisième tour contre l’Écosse.

Il est apparu que Galthie a quitté la bulle de l’équipe le week-end d’ouverture pour regarder son fils jouer au rugby, tandis que les membres de l’équipe sont également allés manger des gaufres à Rome pour jouer en Italie.

Cependant, la France a été innocentée de tout acte répréhensible avec Blanquer décrivant les mesures de sécurité contre les coronavirus en place comme «bien développées», bien qu’il ait ajouté que «vous ne pouvez jamais être trop vigilant».

En réponse au dernier point, Laporte a déclaré «maintenant, ne plus quitter l’hôtel. C’est la ceinture et les bretelles ».

La France affrontera l’Angleterre à Twickenham samedi semaine avec leur confrontation contre l’Écosse à Paris qui devrait être réorganisée le 26 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *